Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une nouvelle convention pour plus de sécurité dans le réseau de transport Txik Txak

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu Gascogne

Ce vendredi matin, les préfectures des Landes, et des Pyrénées Atlantiques ont signé une nouvelle convention pour sécuriser les bus du réseau de transport Txik Txak.

Les préfectures des Landes et Pyrénées Atlantiques signent une convention avec le réseau de transport Txik Txak pour plus de sécurité
Les préfectures des Landes et Pyrénées Atlantiques signent une convention avec le réseau de transport Txik Txak pour plus de sécurité © Radio France - Anthony Michel

Les préfectures des Landes et des Pyrénées Atlantiques ont signé une convention ce vendredi matin pour sécuriser l'ensemble du réseau de transport Txik-Txak. Une signature suite à l'agression mortelle du chauffeur de bus Philippe Monguillot l'été dernier à Bayonne. 

La préfecture des Pyrénées Atlantiques en avait signée une première avec le groupe Kéolis le 23 juillet dernier, peu après le drame. Il s'agissait ce vendredi de l'étendre à tout le réseau Txik Txak et les 161 communes qu'il couvre.

Plus de sécurité sur l'ensemble du réseau

Avec cette convention, l'objectif c'est de pouvoir réagir vite en cas d'incident. Les chauffeurs de tout le réseau auront donc accès en temps réel aux forces de l'ordre. Et sur le BAB plus de frontière administrative pour les agents. Un policier municipal de Bayonne peut par exemple intervenir à Anglet ou Biarritz si nécessaire. Par ailleurs la géolocalisation des bus va se développer et il y aura plus de contrôle à l'intérieur. 

La convention prévoit aussi un suivi des incivilités et un partage de ces informations. Elle invite également les chauffeurs à ne pas hésiter à porter plainte quand ils sont victimes de violence que ce soit verbale ou physique. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess