Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Une pétition en faveur d'un bac pour les cyclistes et les piétons entre Saint-Nazaire et Saint-Brévin

Par

Ils réclament un bac sur la Loire pour les cyclistes et piétons entre Saint-Nazaire et Saint-Brévin. Un habitant de Saint Nazaire est à l'origine de la pétition sur internet qui a déjà recueilli plus de 2 200 signatures. La traversée du pont de Saint-Nazaire est très dangereuse pour les cyclistes.

François-Xavier Leroux ne se déplace plus qu'à vélo François-Xavier Leroux ne se déplace plus qu'à vélo
François-Xavier Leroux ne se déplace plus qu'à vélo © Radio France - Anne Patinec

Un habitant de Saint Nazaire François-Xavier Leroux est à l'origine de la pétition sur internet qui a recueilli plus de 2 300 signatures depuis le 24 février. Il réclame un bac fluvial entre Saint-Nazaire et Saint-Brévin qui embarque les cyclistes et les piétons toute l'année car les 3,3 km de traversée du pont qui relie les deux communes sont vraiment trop dangereux à vélo. 

Publicité
Logo France Bleu

Lutter contre le réchauffement climatique

Il y a une dizaine d'années, le Conseil départemental avait déjà étudié un projet de bac fluvial mais l'avait abandonné en raison du coût. Le retraité relance l'idée en s'appuyant sur  la lutte contre le réchauffement climatique et l'augmentation du nombre de cyclistes dans les déplacements quotidiens. "Plus de 2 000 vélos à assistance électrique loués par la Carène circulent dans l'agglomération de Saint-Nazaire auxquels s'ajoutent les vélos personnels. On peut penser que plus de 6 000 Nazairiens se déplacent à vélo". Sans compter les habitants de Saint-Brévin qui travaillent à Saint-Nazaire et qui seraient prêts à venir à bicyclette. Dans une enquête effectuée sur Saint-Brévin auprès de 300 personnes, l'association Place au Vélo a constaté que "le franchissement du pont est un vrai sujet pour les Brévinois".

Habitant de Saint Nazaire et membre de l'association Place au Vélo, Guillaume a signé la pétition. Il utilise son deux roues tous les jours, pour se rendre au travail aux Chantiers de l'Atlantique mais aussi pour se balader en famille avec ses deux jeunes enfants. Et il regrette d'être cantonné au nord de la Loire à cause de la dangerosité du pont de Saint-Nazaire. "On irait bien se balader sud Loire à la journée, mais avec les enfants dans la carriole c'est impossible" explique le père de famille. 

Offre touristique aussi

François-Xavier Leroux met aussi en avant l'aspect touristique. Saint-Nazaire se situe au croisement de grands itinéraires à vélo : la Loire à vélo et la Vélodyssée qui relie Roscoff à Hendaye. Le pont et le franchissement de la Loire constituent une rupture du parcours. Pendant la saison estivale, une navette gratuite transporte les deux-roues et les cyclistes, mais pas les carrioles ni les vélos-cargos. Et elle ne fonctionne pas toute l'année. Sinon, il faut faire un détour de près de 90 kms. 

Un courrier a  été envoyé au président du Conseil départemental de Loire-Atlantique  Philippe Grosvalet et à Christelle Morançais la présidente de la Région des Pays de la Loire.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu