Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une quinzaine de trains à hydrogène vont rouler d'ici cinq ans sur la ligne Caen- Alençon-Le Mans-Tours

-
Par , France Bleu Maine

Jean-Pierre Farandou, le PDG de la SNCF, était en visite en Sarthe ce mercredi. Plusieurs sujets ont été abordés avec les élus locaux : les travaux sur la ligne Le Mans-Alençon, la halte ferroviaire Le Mans hôpital Université ou encore les nuisances sonores causées par la LGV Rennes-Paris.

Jean-Pierre Farandou, le PDG de la SNCF était en visite en Sarthe ce mercredi 19 mars
Jean-Pierre Farandou, le PDG de la SNCF était en visite en Sarthe ce mercredi 19 mars © Radio France - Sonia Ghobri

Le président de la SNCF était en visite en Sarthe ce mercredi 17 mars 2021. Jean-Pierre Farandou a emprunté la ligne TER Le Mans - Alençon. "Une ligne complètement sauvée", se réjouit Christelle Morançais, la présidente de la région Pays de la Loire. Des travaux d'urgence, d'un montant de 4,8 millions d'euros, ont été menés l'an dernier. Ainsi, depuis le 13 décembre, les trains circulent à nouveau à vitesse normale (140 km/h au lieu de 60 km/h). 

"Maintenant, il faudra engager des travaux beaucoup plus importants, de l'ordre de 90 millions d'euros dans les années à venir, dans une dizaine, une quinzaine d'années. Mais aujourd'hui, nous avons une visibilité sur ces travaux et surtout sur qui financera. Avec le ministre des Transports, nous avons identifié toutes les lignes de la région Pays de la Loire pour savoir si c'était un financement Etat, région ou un financement co-partagé. Sur cette ligne ce sera un financement de l'Etat", précise Christelle Morançais, présidente de la région Pays de la Loire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une quinzaine de train à hydrogène sur la ligne Caen- Alençon-Le Mans-Tours

L'élue annonce par ailleurs l'achat d'une quinzaine de trains à hydrogène sur cette ligne Caen-Alençon-Le Mans-Tours, d'ici à cinq ans. Ce n'est pas encore budgétisé mais Christelle Morançais dit s'être concertée avec ses homologues Hervé Morin, pour la région Normandie et François Bonneau, pour la région Centre-Val-de-Loire.

Une nouvelle gare va apparaître pour desservir l'hôpital, l'université, les entreprises.

Jean-Pierre Farandou se félicite de la renaissance de cette ligne : "Un cercle vicieux s'était engagé : pas assez de maintenance, donc des problèmes de sécurité, donc les trains vont moins vites, donc des gens n'empruntent plus les trains. Tout cela est terminé, nous sommes dans le cercle vertueux et des projets apparaissent, une nouvelle gare va apparaître pour desservir l'hôpital, l'université, les entreprises. Les gens sont prêts à prendre le train, mais il faut des trains, des trains de qualité"

Cette halte ferroviaire Le Mans Hôpital Université se trouvera à quelques centaines de mètres du tramway. Elle doit être mise en service en 2023, les travaux commenceront en septembre prochain. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le PDG de la SNCF a emprunté avec plusieurs élus locaux la ligne TER Le Mans - Alençon. Ils se sont arrêtés à Montbizot. Véronique Cantin, maire de Neuville-sur-Sarthe est venue accueillir Jean-Pierre Farandou : "Je suis présente à plusieurs titres. D'abord parce que notre notre village a une halte ferroviaire sur la ligne Alençon-Le Mans. Cette ligne est un outil de développement. Nos villages seront connectés. Ils seront vraiment à proximité du Mans, de la métropole.  Nous pouvons aussi nous satisfaire de l'ouverture de la halte ferroviaire à l'hôpital parce qu'il y a un gros bassin d'emplois autour de l'hôpital".  

Les nuisances sonores causées par la LGV Rennes-Paris

Mais l'élue s'est également déplacée dans le but d'interpeller Jean-Pierre Farandou au sujet des nuisances sonores causées par la ligne à grande vitesse (LGV) Rennes-Paris. "On voudrait enfin travailler sur la question de la vitesse à 250 km/h au lieu de 300 km/h". 

Le PDG de la SNCF répond avec beaucoup de prudence. "Il est trop tôt pour vous répondre. J'entends, que pour les riverains de ces lignes il peut y avoir un problème de bruit, donc il faut regarder. Mais attention, avant de décider de la réduction de la vitesse, il faut faire attention parce qu'un train à grande vitesse est fait pour aller vite. Si on réduit la vitesse, les temps de parcours seront plus longs, ces trains seront moins attractifs. Nous pouvons aussi installer des protections sonores. Il faut nous laisser travailler, pour apporter la meilleure réponse à la question posée". 

Le niveau de dessertes TGV sera-t-il maintenu après 2022 ? 

Autre interrogation : dans un an, combien de TGV s'arrêteront en gare du Mans et de Sablé-sur-Sarthe. Depuis l'ouverture de la LGV Paris Rennes, une convention garantit le même niveau de desserte jusqu'en 2022. Pour la suite, Jean-Pierre Farandou ne s'avance pas mais se veut rassurant. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess