Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Une solution pour réduire les nuisances sonores et la pollution autour d'Orly

mardi 5 juin 2018 à 9:06 Par Valentin Dunate, France Bleu Paris et France Bleu

24 maires de l'agglomération "Grand Paris Sud" ont écrit au Premier ministre pour lui demander de modifier les procédures de décollage. Le but : que les avions prennent plus d'altitude pour faire moins de bruit et polluer moins.

Illustration décollage
Illustration décollage © Maxppp - Jean-Luc Flémal/BELPRESS

Orly, France

L'aéroport d'Orly transporte 32 millions de passagers par an. Soit 200.000 décollages et atterrissages par an. Cette procédure baptisée "Prisalt" (pour "prise d'altitude") permettrait donc, selon ces élus, de réduire considérablement le bruit mais aussi la pollution (plus un avion monte, moins il y a d'air, moins il consomme de carburant). A l'heure actuelle, les pilotes qui décollent de l'aéroport d'Orly ont l'obligation de dépasser les 3000 pieds, une fois atteint le point PO 082 (situé vers Villeneuve-Saint-Gorges). 

Différence entre 2 avions : une procédure habituelle et une Prisalt  - Aucun(e)
Différence entre 2 avions : une procédure habituelle et une Prisalt - JS

Les élus en questions veulent augmenter cette altitude pour atteindre 5000 pieds (700 mètres de différence) et ensuite, une fois cette altitude atteinte, "mettre une carotte" : tant que l'avion n'est pas à 10.000 pieds, les contrôleurs aériens ne donnerons plus de raccourci de trajectoire ( qui permettent aux compagnies aériennes du gagner du temps). Une procédure déjà mise en place à Bâle-Mulhouse mais également Los Angeles, New York ou Tokyo.   

Jean Serrat est ancien commandant de bord et conseiller technique sur cette procédure. 

Jean Serrat, ancien commandant de bord  - Aucun(e)
Jean Serrat, ancien commandant de bord - JS

Expliquez-nous le principe de "Prisalt" ? 

Nous n'avons rien inventé. Nous avons simplement regardé ce qui se fait à New-York, Los Angeles ou Tokyo. Que font les avions pour faire moins de bruit ?  Plus ils sont haut, moins ils font de bruit mais surtout, point très important : un réacteur marche avec un pourcentage d'air et de carburant. Donc plus je monte moins y a d'air, plus le carburateur va diminuer la quantité de carburant. Donc plus vous montez, moins vous polluez. On monte plus vite, plus haut pour faire moins de bruit et moins polluer. C'est l'axe principal que nous proposons et je répète que nous n'avions rien inventé. Preuve en est, c'est qu'un aérodrome en France, Bâle-Mulhouse, le fait déjà.   

Quelles seraient les communes concernées par la réduction de pollution et de bruit ?   

Je ne vais pas vous mentir. Pour les habitants de Villeneuve-le-roi et Villeneuve-Saint-Georges, ça ne va rien changer car elles sont en bout de piste. En, revanche, vers Yerres, Villecresnes, Marolles-en-Brie, toutes ces communes qui sont dans l'axe de la montée initiale vers l'est vont ressentir le changement. Ensuite, dans le virage ( pour les avions qui partent ensuite vers l'ouest), l'impact sera pour Grigny, Morsang-sur-Orge. Draveil, Athis. Toutes ces villes seront impactées.   

Cette procédure a t-elle également un impact sur les arrivées ?   

Si on fait remonter les trajectoires de départ, on pourra permettre aux avions de rester plus haut sur les lignes d'arrivée pour aller intercepter l'axe de percée d'Orly en faisant énormément moins de bruit, donc les trajectoires arrivées et départs sont liés l'une à l'autre. Un gain sur le départ c'est à gain pour l'arrivée notamment pour les communes comme Etiolles. En fait, toutes les communes jusqu'à l'ouest de Paris.   

Vous prenez en exemple d'autres villes. Comment ça se passe à Los Angeles ?   

Et bien quand vous décoller de Los Angeles face au Pacifique, vous allez devoir revenir vers l'est pour aller vers Paris. A l'est, il y a la fameuse colline où il y a marqué Hollywood. Vous avez pas le choix, vous irez aussi loin qu'il le faut au dessus du Pacifique mais les américains nous disent : vous passez cette colline à plus de 14.000 pied que vous le vouliez ou non. Vous voyez, les américains ne se sont pas posés de questions. C'est comme ça que ça doit se faire et pas autrement.