Transports

Une station-service "publique" ouvre à Coussac-Bonneval

Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin et France Bleu dimanche 9 octobre 2016 à 17:51

La nouvelle station essence de Coussac-Bonneval est en service depuis samedi
La nouvelle station essence de Coussac-Bonneval est en service depuis samedi © Radio France - Jérôme Ostermann

Depuis cinq ans et la fermeture du garage, les habitants de Coussac-Bonneval et des villages voisins devaient faire une vingtaine de kilomètres pour trouver de l'essence. La mairie a donc monté un dossier pour faire sortir de terre une nouvelle station-service, ouverte depuis samedi.

Quand on parle de désertification rurale, on parle souvent de la fuite des commerces, des médecins ou des services publics. Beaucoup moins des stations-services. Elles sont pourtant vitales, surtout dans des campagnes où la voiture est indispensable. C'est pourquoi la nouvelle municipalité de Coussac-Bonneval, arrivée il y a deux ans, a tout de suite monté un dossier pour faire sortir de terre une station-service, comme l'explique le maire Philippe Sudrat :"Depuis cinq ans, la dernière station-service de Coussac a fermé en même temps que le garage. Les pompes les plus proches se trouvent à Saint-Yrieix et Lubersac, c'est à dire à 11 et 12 km. Sachant que le garage, avant sa fermeture, vendait quand même entre 15 et 20 mille litres d'essence par mois. Donc il y avait une véritable demande sur la commune."

La mairie s'est inspirée d'une autre station "publique" du Limousin. Celle de Sornac en Corrèze. La communauté de commune du Pays de Saint-Yrieix a elle trouvé les financements. Des aides de l'Etat, de la région et de du département. De quoi financer 80% du projet dont le coût s’élève à 272 mille euros hors taxe. Les 20% restants seront payés par le biais du loyer que la mairie va verser à la "com com", soit 400 euros par mois.

Pas de marge mais un véritable service à la population

Le prix de l'essence est un peu plus cher que dans les grandes surfaces les plus proches. Philippe Sudrat :"Par rapport au coût de revient, on sera 6 centimes plus cher. C'est 3 centimes de plus que dans les grandes surfaces les plus proches. Même si on ne fait pas les mêmes volumes, nous avons obtenu des prix intéressants. On ne fait aucun bénéfice. Notre marge sera très faible et servira à couvrir les frais de fonctionnement. On est pas là pour engranger un bénéfice. L'objectif, c'est que cette station fonctionne et que l'on apporte un véritable service à la population."

Une population visiblement enchantée par l'ouverture de cette station. a l'instar de Nathalie, coiffeuse à Coussac-Bonneval :"Quand vous allez chercher de l'essence à Saint-Yrieix ou Lubersac, vous perdez facilement une demie heure. Donc le temps perdu, vous le récupérez, même si c'est plus cher. En plus, 3 centimes, quand on fait les calculs, cela doit faire même pas un euro pour un plein. C'est vraiment très bien pour nous." Même enthousiasme chez Raymond, un habitant de La Roche l'Abeille, un village voisin :"Ça va dépanner beaucoup de gens, les papis et les mamies, ça leur évitera d'aller chercher de l'essence à Saint-Yrieix. C'est très bien pour tous les gens du coin."

Paiement uniquement par carte bleue et carte prépayée

Une station composée de deux pompes qui délivrent du diesel, et du sans plomb 95 et 98. Elle sera ouverte 7 jours sur 7 et 24h sur 24. Par contre, impossible de payer en espèce. C'est uniquement par carte bleue, ou pour ceux qui n'en ont pas, par carte prépayée à retirer à la mairie de Coussac Bonneval, qui a aussi prévu des cartes au mois pour les entreprises. L'entretien de cette station est assurée par les cantonniers. La gestion des stocks et des prix se fait par informatique, depuis la mairie.

Partager sur :