Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Une surtaxe sur les billets achetés à bord des TER : les usagers creusois disent non

lundi 15 avril 2019 à 19:25 Par Céline Autin, France Bleu Creuse

Depuis le 20 mars, si vous achetez votre billet dans un TER parce que vous n'avez pas de point de vente dans votre gare de Nouvelle Aquitaine, les contrôleurs doivent vous faire payer une surtaxe. Mais pas dans la région Centre Val de Loire. Les usagers demandent des comptes à la région.

Train en gare de La Souterraine
Train en gare de La Souterraine © Radio France - Marc Bertrand

Département Creuse, France

Mauvaise surprise dans les TER de Nouvelle Aquitaine !  Ça vous concerne si vous montez dans un train de la région, sans avoir pu prendre de billets en gare, faute de guichets ou de bornes. Avant, vous pouviez acheter une place auprès du contrôleur du train, sans majoration, mais depuis le 20 mars, c'est fini : il faut payer une surtaxe !  Sauf que la région voisine Centre Val de Loire a fait annuler cette fameuse surtaxe.

"La surtaxe va entre 10 euros et 60 euros pour un trajet de plus 150 km. C'est un surcoût important qu'on ne peut pas accepter", explique Bertrand Giraud, président du Comité de Défense de la Gare de Saint-Sébastien (CODEGASS). "Il y a quand même pas mal de gares qui ne disposent pas de point de vente, ou qui ne sont pas ouvertes tout le temps. C'est le cas à Saint-Sébastien : la gare est ouverte seulement le samedi.

En cause, d'après Bertrand Giraud : une nouvelle machine utilisée par les contrôleurs de train, qui leur permet de majorer les billets mais pas d'en vendre. "C'est absurde", ajoute le président du CODEGASS.

Deux régions et deux poids, deux mesures ?

A Saint-Sébastien, les usagers sont situés sur une ligne à cheval entre les deux régions (Nouvelle-Aquitaine et Centre Val de Loire), entre Limoges et Eguzon. "Est-ce que ça veut dire qu'un usager qui monte sans billet à Saint-Sébastien ou La Souterraine aura la surtaxe, et pas celui qui monte dans le même train à Eguzon ? C'est ubuesque" explique Bertrand Giraud. "La région Centre Val de Loire a obtenu de la SNCF que les contrôleurs n'applique pas cette surtaxe. On demande la même chose à la région Nouvelle-Aquitaine."

Normalement, c'est la région qui décide des services et de la tarification des TER. Renaud Lagrave, chargé des transports pour la Nouvelle-Aquitaine, affirme que la région a demandé à la SNCF d'annuler cette surtaxe : "On a signé une convention dans laquelle nous avons demandé qu'il puisse y avoir un tarif normal, si l'on est bien dans une gare sans points de vente.

A l'origine du problème : la disparition des bornes automatiques et des guichets dans les petites gares. "La région fait tout pour maintenir un service correct, alors que la SNCF se désengage petit à petit." explique Renaud Lagrave. La région vient d'obtenir l'annulation de cette surtaxe pour les usagers qui partent d'une gare, sans points de vente, et qui achètent leur billet dans le TER.