Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Vacances d'été : quelques conseils avant de prendre la route

-
Par , France Bleu Paris

Les vacances d'été commencent ce vendredi. Beaucoup de Franciliens vont prendre la route avec des vacances cette année principalement dans l'Hexagone. Mais avant de partir, France Bleu Paris vous délivre quelques conseils pour rouler en toute sécurité.

Pour le départ en vacances ce vendredi, beaucoup de Franciliens vont prendre la route pour des vacances principalement dans l'Hexagone cet été.
Pour le départ en vacances ce vendredi, beaucoup de Franciliens vont prendre la route pour des vacances principalement dans l'Hexagone cet été. © Maxppp - AUGROS PIERRE

Elle a dormi pendant le confinement dans votre garage. Mais votre voiture va devoir se réveiller avec le début des vacances d'été ce vendredi. Beaucoup de Franciliens vont prendre la route pour partir, cette année en raison de la pandémie de covid-19, principalement dans l'Hexagone. France Bleu Paris vous délivre quelques conseils avant d'arpenter les routes de France.

  • Bien contrôler son véhicule

Après ces quelques mois de confinement, ce qu'il faut contrôler pour prendre les routes "c'est déjà la batterie", affirme Karim, gérant du Garage Paris Auto 15 près de Beaugrenelle dans le 15e arrondissement. "Il y en a beaucoup qui ne vont pas redémarrer après ces trois mois", sourit le gérant avant de poursuivre "pensez à mettre du lave glace démoustiquant parce que l'on sait très bien que si l'on part dans le sud par exemple sur l'A6 il y a beaucoup de moustiques. Faire la pression des pneus, contrôler les niveaux, les fluides. Après trois mois il ne faut pas oublier que les joints ont séché donc il peut y avoir pas mal de nouvelles fuites", explique-t-il.

  • "Ne pas gronder ses enfants"

Le trajet direction le soleil et la plage peut paraître long surtout si on a des enfants. "L'idéal c'est de les préparer en amont, déjà lui dire où on va parce qu'effectivement on était confiné, pourquoi est-ce que tout à coup on part quelque part ?", explique Timéa Bezulowsky, psychologue thérapeute dans le 16e arrondissement de Paris. "Leur expliquer ça veut dire quoi être en vacances, ça veut dire quoi voyager mais surtout qu'on va revenir".

"Il faut être à son écoute, on va s'adapter au rythme de l'enfant. Il faut prendre en compte qu'il est là donc il va avoir plus la bougeotte, il va parler plus, il va demander à faire des pauses. Il faut être à son écoute sans pour autant s'arrêter à chaque kilomètre", poursuit la psychologue. Elle précise qu'il ne faut pas gronder un enfant "d'être un enfant. Il a ses capacités qui sont limités et avec toute la bonne volonté du monde, parfois il ne peut pas supporter donc il faut écouter ça et surtout ne pas le gronder".

Timea Bezulowsky psychologue dans le 16e arrondissement explique comment préparer son enfant à voyager.

Pendant le voyage, "ce qui est important c'est aussi de minimiser les écrans, de considérer que le voyage est un temps de partage. Ce n'est pas "tu vas rester assis, tais-toi, arrête de pleurer", c'est l'occasion de rester ensemble dans cet espace confiné qu'est la voiture, de rigoler ensemble de chanter et de discuter", conclut Timéa Bezulowsky,

  • S'arrêter au moins une fois toutes les deux heures

On le répétera jamais assez mais il faut s'arrêter au moins une fois toutes les deux heures pour lutter contre la fatigue au volant et éviter les accidents. "Les vacances doivent commencer sur l'autoroute. Nous avons mis en oeuvre 24 aires qui sont particulièrement animées", explique Géraldine Poirault-Gauvin, responsable de la communication Île-de-France pour le groupe Vinci autoroutes. Il gère 266 aires de repos en France. "Les vacanciers pourront trouver des aires de repos où il y aura des espaces pique-nique qui seront lavés après chaque utilisation. Il y a des distribution de kit pique-nique avec la possibilité de mettre une petite nappe sur la table. Des cabines de changes bébés également", poursuit-elle.

Sur le réseau Cofiroute, entre Laval, Nantes et Poitiers, les aires de jeux pour les enfants seront en libre accès sous la responsabilité des parents "et dans le respect des gestes barrières avec nettoyage de mains avant et après utilisation", ajoute Géraldine Poirault-Gauvin. "D'ailleurs sur ces aires animées, ça commence à Limours-Janvry en partant de Paris, on aura la possibilité de remplir sa bouteille de gel hydro alcoolique. L'objectif c'est que nos clients soient rassurés", affirme-t-elle.

Vinci autoroutes veut aussi sensibiliser les automobilistes. "Il faut que les conducteurs fassent attention à toutes nos équipes qui interviennent sur des dépannages, des accidents. Il faut respecter la règle du corridor de sécurité qui est une règle du code de la route et qui invite les automobilistes à se déporter sur la gauche, à créer une sorte de couloir entre l'intervention et eux-mêmes afin d'éviter le suraccident", conclut Géraldine Poirault-Gauvin.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess