Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Vacances : journée rouge ce samedi sur les autoroutes du Limousin

vendredi 27 juillet 2018 à 14:04 Par Alain Ginestet, Nicolas Tarrade et Delphine-Marion Boulle, France Bleu Limousin

C'est le fameux chassé-croisé des vacances : les juilletistes font leur bagage, pour rentrer à la maison. Les aoûtiens font leur bagage, eux, pour partir en vacances. Cela fera donc beaucoup de monde sur les autoroutes A20 et A89. Le pic de circulation est attendu ce samedi.

Il y aura du monde sur les autoroutes ce week-end (photo d'illustration)
Il y aura du monde sur les autoroutes ce week-end (photo d'illustration) © Maxppp - Thierry Bordas

Limousin, France

C'est clairement le week-end le plus chargé de l'année sur les autoroutes qui traversent le Limousin, l'A20 et l'A89. Et les services de la Dirco (A20) comme ceux de Vinci Autoroutes (A89) sont dans les startings blocks pour ce week-end où Bison Futé a teinté de rouge la journée de samedi.  

En Limousin, en effet, près de 80.000 véhicules sont attendus dans la journée sur la traversée de Limoges contre 50.000 habituellement. Pour la traversée de Brive, on passe du simple au double: environ 60.000 véhicules au lieu des 35.000 habituels, et bien sûr le noeud autoroutier près de Brive sera l'un des points chauds du trafic.

"Une centaine de personnes sont mobilisables ce week-end" explique Pascal Roudier, responsable exploitation sécurité chez Vinci Autoroutes, "des patrouilleurs, des techniciens de maintenance, des agents du PC sécurité (...) Ces jours particuliers, l'activité est plus soutenue et plus intense que d'habitude" reconnaît Pascal Roudier, qui précise que Vinci travaille "en liaison étroite avec les services de l'autre exploitant d'autoroute du Limousin, ceux de la Dirco", qui gère les infrastructures sur l'A20. 

Un petit incident peut vite générer des kilomètres de bouchons

Et justement, Gilles Pascot, le chef du CIGT (Centre d'Ingéniérie et de gestion du trafic) pour la Dirco s'attend lui aussi à un week-end chargé, durant lequel "le moindre _accident ou incident peut générer des longueurs de bouchons de plusieurs kilomètres_." Illustration: "J'ai souvenir d'un coffre de toit qui s'est décroché et tout s'est répandu sur l'autoroute, des habits notamment. Les gens freinaient, n'osaient pas rouler dessus, ne sachant pas ce qu'il pouvait y avoir dessous", raconte Gilles Pascot. "Il faut intervenir le plus rapidement possible et rendre la chaussée utilisable le plus rapidement possible", conclut-il.