Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Transports

Valence : l'autoroute A7 sera partiellement recouverte

jeudi 8 décembre 2016 à 17:19 - Mis à jour le vendredi 9 décembre 2016 à 10:48 Par Emmanuel Champale et Florence Gotschaux, France Bleu Drôme Ardèche

Le recouvrement partiel de l'autoroute A7 est acté à Valence dans la Drôme. Le projet de 40 millions d'euros comprend la création d'une esplanade pour accéder plus facilement au Rhône et la mise en place de murs contre le bruit et la pollution.

L'esplanade sera construite au dessus de l' A7 au sud du pont Mistral à Valence
L'esplanade sera construite au dessus de l' A7 au sud du pont Mistral à Valence - VilledeValence

Valence, France

C'est la fin d'un serpent de mer. L'autoroute A7 va être en partie couverte à Valence. La nouvelle a été annoncée jeudi après-midi. Le projet de 40 millions d'euros est acté. Les différents financeurs sont tombés d'accord pour installer des murs anti-bruit et anti-pollution le long de l'autoroute à Valence et Bourg-lès-Valence. L'A7 sera aussi couverte pour créer une esplanade, au niveau du parc Jouvet. Cela permettra aux habitants d'accéder de nouveau au Rhône. Nicolas Daragon, le maire de Valence salue une décision "historique" :

Un projet "réaliste"

Le projet arrêté est moins ambitieux que celui imaginé par l'ancienne municipalité de Valence (qui avait avancé un chiffre de 500 millions d'euros, pour enfouir et recouvrir l'A7). Mais ce projet est "plus réaliste" affirme Nicolas Daragon.
Les financeurs sont tombés d'accord: l'Etat (qui doit négocier avec Vinci) mettra la moitié de la somme, le Conseil régional 12,2 millions, le Département 5 millions, la ville de Valence plus de 2,26 millions d'euros et Bourg-les-Valence 540.000 euros.

Dans un premier temps, ce sont des murs anti-bruit et anti-pollution qui vont être installés le long de l'autoroute : côté ville, bien sûr, mais aussi le long de la Viarhôna. Objectif : limiter les nuisances des Bourcains et des Valentinois.

La passerelle piétonne de Bourg-les-Valence doit aussi être entièrement repensée et se prolonger jusqu'au Rhône. Car c'est bien le but aussi de ces travaux: permettre aux habitants de renouer avec leur fleuve.

Ce sera le cas, à Valence, dans un deuxième temps: une esplanade va être construite sur l'autoroute, au niveau du parc Jouvet. 100m de long, verdurés avec deux passerelles pour y arriver et un accès à la Viarhôna.
Cette dernière phase de travaux devrait être terminée d'ici 2023. Les premiers murs anti-bruit devraient voir le jour, eux, courant 2018.

Dernière formalité, il faut désormais la validation du ministère des Transports, qui doit intervenir dans les prochains jours.

REECOUTER - Nicolas Daragon, maire de Valence, invité de la Rédaction de France Bleu le 9 décembre.