Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Vallée du Gier : une association de riverains ne veut "plus trembler dès qu'il se met à pleuvoir"

Par

Le trafic SNCF a repris normalement sur la ligne Saint-Étienne Lyon, après 40 jours et 40 nuits de travaux pour rétablir une caténaire à hauteur de Chateauneuf. La crue du Gier en question avec le fondateur d'une association de défense des riverains.

Le glissement de terrain à hauteur de Chateauneuf après la montée du Gier a perturbé le trafic SNCF pendant 40 jours. Le glissement de terrain à hauteur de Chateauneuf après la montée du Gier a perturbé le trafic SNCF pendant 40 jours.
Le glissement de terrain à hauteur de Chateauneuf après la montée du Gier a perturbé le trafic SNCF pendant 40 jours. © Maxppp - Rémy PERRIN
loading

France Bleu Saint-Étienne Loire - Le 10 mai dernier, des fortes intempéries, des dégâts autour de Châteauneuf et un chantier gigantesque pour remettre la zone d'aplomb après un glissement de terrain. Selon vous s'il avait plu trois, quatre heures supplémentaires cela aurait été vraiment la catastrophe.

Jean Pabion, président et fondateur de l'association de défense et de protection des riverains du Gier et de ses affluents - Tout à fait et c'est ce que nous avons pu connaître dans les années précédentes, c'est à dire en 2003 et en 2008. Il y a un épisode pluvieux très important qui s'abat sur le mont Pilat, sur le bassin versant du Gier. Le lit mineur est insuffisant, déborde et crée des catastrophes.

Publicité
Logo France Bleu

D'autres événements comme celui ci peuvent peuvent se produire selon vous ?

Oui parce que cette vallée du Gier qui permet de joindre les deux agglomérations de Saint-Étienne et de Lyon, est un axe vital depuis des centaines d'années. Sa configuration très encaissée conduit les ruissellements à prendre une importance phénoménale quand la pluie est forte et se maintient.

On imagine que tous les points sensibles ont déjà été répertoriés dans cette zone là ?

Ils ont été répertoriés et il est nécessaire d'en tenir compte. C'est ce que nous regrettons et nous mettrons l'accent. Il faut faire en sorte que, justement, tous ces points d'étranglement soient protégés de façon à ce que nous puissions continuer à vaquer et non pas à trembler dès lors qu'il se met à pleuvoir.

Est ce que cela se joue en ce moment avec les élections régionales dans les différents programmes ?

Je pense pas que cela ait un effet parce que l'actualité ne retient que l'actualité et que les problématiques aujourd'hui ne sont pas celles là. Ce qui s'est passé le 10 mai se serait passé hier, alors là, effectivement, l'écoute serait un peu différente. Mais aujourd'hui, je suis désolé de le dire, c'est déjà oublié.

On parle du train mais on peut habiter dans la zone et être en danger aujourd'hui ?

Il y a dans cette vallée 876 logements de Terrenoire jusqu'à Givors qui sont impactés par une crue centennale. Et il y a 314 entreprises dans cette situation. Avec une crue centennale, c'est à dire supérieure à ce qui s'est passé en 2003 et en 2008, nous aurions des gens inondés, des entrepôts dévastés, des commerces fermés, comme on a pu connaître à Rive-de-Gier en partie en 2003 parce qu'il y avait des travaux qui se faisaient en même temps et qui ont facilité l'inondation. La crue centennale c'est celle qui dépasserait tout ce qu'on a jamais connu mais qui, malheureusement, adviendra. On ne sait pas quand. C'est la météo qui en décidera. J'avoue qu'avec les incidences climatiques, ce dérèglement actuel, nous serons dans une situation équivalente à celle en fin d'année dernière sur la Vésubie, la Roya. C'est exactement le même système.

Qui a la clé pour essayer d'éviter ces grands problèmes ?

Elle devrait être dans les mains des responsables du comité de rivière, c'est à dire pour la partie ligérienne, Saint-Étienne Métropole et pour la partie rhodanienne, le Syndicat intercommunal du Gier rhodanien. Ils travaillent bien ensemble mais malheureusement pas suffisamment pour protéger les nombreux riverains. Des petits travaux ont été faits notamment à la Grand-Croix dans la Loire, mais ils sont insuffisants par rapport à l'ensemble de la tâche. Rive de Gier sera toujours dans l'eau dès lors qu'il y aura une crue trentennale.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu