Transports

Vers la relance du projet d'échangeur autoroutier de Connerré ?

France Bleu Maine lundi 19 septembre 2016 à 17:03

Un milliard d'euros pour améliorer l'état du réseau autoroutier (illustration)
Un milliard d'euros pour améliorer l'état du réseau autoroutier (illustration) © Maxppp -

Reporté il y a quelques mois, le projet d'échangeur autoroutier de Connerré figure dans les trente chantiers autoroutiers prioritaires retenus par le Secrétaire d'État aux transports, Alain Vidalies.

C'est un communiqué de la députée (PS)Marietta Karamanli qui le confirme : l'échangeur autoroutier de Connérré, sur l'autoroute A11, figure bien parmi les trente projets "véritablement d'intérêt pour les territoires" du plan de travaux d'Alain Vidalies.

"C'est une bonne nouvelle", s'est réjoui Christophe Chaudun, le maire de Connérré et conseiller départemental (PS) de la Sarthe. Le dossier avait été reporté au début de l'année, suite à un manque de financement. Il doit "faciliter le développement économique, améliorer la sécurité et favoriser la circulation"  selon l'élu. .

Une hausse des tarifs des péages pour financer le projet

Le nouveau plan de travaux annoncé par le Secrétaire d'État aux transports, Alain Vidalies, apporte de nouvelles garanties. Un milliard d'euros sera alloué pour améliorer le réseau français d'autoroutes ; le tarif des péages devrait augmenter, "entre 0.3% et 0.4%". Des mesures qui permettent de diminuer la facture du conseil départemental dans la construction de l'échangeur de Connerré.

Le projet avait été chiffré a environ 17 millions d'euros, somme que le Conseil départemental ne pouvait pas assumer seul. Selon Dominique Le Mèner, président du Conseil départemental de la Sarthe, "l'État trouve un moyen de faire porter par l'augmentation des péages l'augmentation de la participation de la société concessionnaire d'autoroute".

Début des travaux dès 2017 ?

Ajouté à cela un financement du Conseil régional et des communautés de communes concernées, et le département n'aurait à financer que 10 % du chantier. "Les Sarthois feraient alors une très bonne opération" annonce Dominique Le Mèner, "cela démontre la pertinence de notre choix de différer"  le chantier.

De son côté, le maire de Connerré, Christophe Chaudun, espère que les travaux pourront démarrer dès 2017. Il insiste : "aujourd'hui on a des signes positifs au niveau du financement, il ne faut pas laisser passer ça, sinon le projet ne se fera pas".