Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

VIDEO -"Beaucoup de tensions chez les cheminots", Dominique Gabillet, UNSA-Ferroviaire en région Centre

-
Par , France Bleu Touraine

Contre la réforme des retraites, les syndicats appellent à la grève dans les transports le 5 décembre prochain. Reste à savoir si cette grève sera reconductible. Oui selon Sud-Rail et l'Unsa-Ferroviaire. A moins que le gouvernement ne réponde à leurs revendications. Il n' a plus qu'un mois pour ça.

Le 5 décembre sera difficile dans les transports. Reste à savoir si le conflit va durer dans le temps
Le 5 décembre sera difficile dans les transports. Reste à savoir si le conflit va durer dans le temps © Radio France - Thierry Colin

Indre-et-Loire, France

Dominique Gabillet est le secrétaire régional adjoint du syndicat Unsa-Ferroviaire. Invité ce mardi sur France Bleu Touraine, il confirme la menace d'une grève dure et reconductible le mois prochain. 

Oui, on peut s'inquiéter pour ce mois de décembre. Il y a beaucoup de tensions et d'attentes chez les cheminots. Après de nombreuses réformes, après celle de 2018 et la disparition du statut pour les nouveaux entrants à partir du 1er janvier prochain, cette réforme des retraites est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Quand je suis entré à la SNCF, nous étions 250 000 cheminots. Aujourd'hui, nous ne sommes plus que 145 000".

Pour Dominique Gabillet, la balle est désormais dans le camp du gouvernement. Il a un mois pour déminer le conflit qui s'annonce. " Chez l'UNSA, la négociation c'est notre ADN. Mais je dis bien négociation et non pas seulement concertation"

Il est également revenu sur le conflit social au Technicentre de Châtillon, " des ouvriers payés au SMIC et qui travaillent en 3x8. Leur grève sans préavis traduisent bien l'image d'un ras-le-bol général". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu