Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Bientôt un avion 100% électrique dans le ciel d’Annecy

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

C’est une première en Auvergne-Rhône-Alpes. Spécialisée dans la formation des pilotes et des vols touristiques en Haute-Savoie, la société Avialpes vient de présenter son nouvel avion 100% électrique. Le Velis Electro, monomoteur biplace, devrait rapidement voler au-dessus du lac d’Annecy.

Spécialisée dans la formation des pilotes et des vols touristiques en Haute-Savoie, la société Avialpes (Annecy) vient de présenter son nouvel avion 100% électrique, le Velis Electro.
Spécialisée dans la formation des pilotes et des vols touristiques en Haute-Savoie, la société Avialpes (Annecy) vient de présenter son nouvel avion 100% électrique, le Velis Electro. © Radio France - Richard Vivion

Sur le tarmac de l’aéroport d’Annecy, il se fond dans la masse. Le Velis Electro est un vrai avion et donc, il ressemble à un avion. Hormis le "100% électrique" écrit en vert sur sa carlingue, de loin, rien ne laisse imaginer qu’il n’est pas comme ses cousins équipés de moteur thermique. Mais si la différence ne se voit pas, quand le pilote pousse la manette des gaz, là elle s’entend. 

📻 Le Velis Electro, avion 100% électrique, volera bientôt au-dessus du lac d'Annecy.

Zéro émission de CO², 80% de bruit en moins

Cet avion imaginé par la Pipistrel Aircraft (Slovénie) est équipé d’un moteur électrique alimenté par deux batteries. "Qui dit 100% électrique dit zéro émission de CO2 et également 80% de nuisances sonores en moins", explique Jérémy Chaine. Le directeur d’Avialpes est fier de sa nouvelle acquisition. La société Haute-Savoyarde est la première entreprise privée française à exploiter un tel engin. 

Les batteries du Velis Electro offre une autonomie de vol de 50 minutes. "Nous utiliserons cet avion pour la formation des pilotes au-dessus de l’aéroport et pour des vols touristiques au-dessus du lac d’Annecy." Avialpes profitera également de cet avion 100% électrique pour former, en partenariat avec la MFR Instruction maintenance aéronautique et automobile (IMAA) de Cruseilles, des mécaniciens spécialisés dans l’entretien des avions de ce type.

Le Velis Electro sur le tarmac de l'aéroport d'Annecy.
Le Velis Electro sur le tarmac de l'aéroport d'Annecy. © Radio France - Richard Vivion

Batteries 

Mais un avion électrique possède aussi des défauts. Les batteries devront être renvoyées en Slovénie toutes les 500 heures de vol pour être reconditionnées. C’est une facture de 10 000 euros par batterie (le Velis Electro en possède deux). L’avion lui-même coûte plus cher. Environ 30% de plus qu’un modèle classique. Pour les dirigeant d’Avialpes, finalement peu importe. "En investissant dans ces avions électriques, nous contribuons à améliorer tout cela", affirme Jérémy Chaine.  

"Le frein est effectivement la batterie (...) mais il faut avoir de fortes ambitions pour aller de l'avant." - Emmanuel Rety, co-dirigeant d’Avialpes

📻ÉCOUTEZ Emmanuel Rety, co-dirigeant d’Avialpes

Le poste de pilotage du Velis Electro.
Le poste de pilotage du Velis Electro. © Radio France - Richard Vivion

Le Velis Electro en quelques chiffres

  • Autonomie : 50 min de vol + réserves
  • Longueur : 6,50 m
  • Envergure : 10,70 m
  • Poids à vide : 428 kg - Poids maximum au décollage : 600 kg
  • Puissance maximum du moteur au décollage : 58 kW
  • Vitesse de croisière : 160/180 km/h
  • Capacité de deux personnes : 1 pilote + 1 passager 
  • Rechargement d’une heure pour 40 minutes de vol
Choix de la station

À venir dansDanssecondess