Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

VIDÉO - Brexit : "une frontière intelligente" testée au port de Saint-Malo

La sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne doit être signée le 31 octobre. Le Brexit va déboucher sur le retour des frontières. Le contrôle des camions et des marchandises arrivant par ferries va être renforcé. Le port de Saint-Malo a mis en place une "frontière intelligente".

Les douaniers effectueront des contrôles sur cerrtains camions.
Les douaniers effectueront des contrôles sur cerrtains camions. © Radio France - Benjamin Fontaine

Saint-Malo, France

A moins d'un nouveau rebondissement, le 31 octobre le Royaume-Uni signera son divorce avec l'Union Européenne. Le Brexit aura notamment pour conséquences de rétablir des frontières et le contrôle des marchandises anglo-saxonnes. En Bretagne, on compte deux points de passage, à Roscoff et Saint-Malo.

"Chaque année, ce ne sont pas moins de 10.000 camions qui transitent via nos ferries,"s explique Jean-Marc Roué, président de la Brittany Ferrie. "Nous ne pouvons pas nous permettre de ralentir le trafic. Si on supprime une rotation à cause d'une perte de temps on casse notre modèle économique. Nous sommes dans un port où le marnage est le plus important. Parfois à un quart d'heure près, le bateau ne part plus. L'enjeu est très important."

Les douaniers contrôleront certaines marchandises. - Radio France
Les douaniers contrôleront certaines marchandises. © Radio France - Benjamin Fontaine

Cette "frontière intelligente" va permettre de gagner du temps dans la procédure de contrôle des poids-lourds. En cas de Brexit "dur" elle se fera avant l'embarquement et pendant la traversée. "Pendant le voyage nous allons faire tous les vérifications nécessaires à partir des déclarations réalisées par les chauffeurs et leurs entreprises. A l'arrivée le chauffeur saura déjà si il peut continuer sa route où si sa marchandise doit faire l'objet d'un contrôle sanitaire ou douanier," ajoute Pascale Buronfosse de la direction régionale des douanes de Bretagne. Le contrôle d'immigration, déjà existant, sera maintenu.

Six douaniers embauchés et plus d'un million d'euros d'investissement

Pour aiguillier les chauffeurs plus facilement, des files de couleur ont été créées dans la zone de débarquement du port. Les camions qui ne doivent pas être contrôlés suivront la file verte, les autres suivront la file orange. Les aménagements du port liés à la mise en place de cette "frontière intelligente" a nécessité 1,1 million d'euros d'investissements et l'embauche de six douaniers supplémentaires à Saint-Malo.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu