Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

VIDÉO - Face à Nicolas Hulot, Michel Delpon défend un train à hydrogène sur la ligne Sarlat-Bergerac-Bordeaux

mercredi 30 mai 2018 à 18:13 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Gironde et France Bleu Périgord

Le député La République en Marche du Bergeracois, Michel Delpon a défendu cet après-midi à l'assemblée nationale la mise en circulation d'un train à hydrogène sur la ligne Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

Michel Delpon lors de son intervention à l'assemblée nationale.
Michel Delpon lors de son intervention à l'assemblée nationale. - Assemblée Nationale

Michel Delpon, le député La République en Marche du Bergeracois est déterminé à voir un train à hydrogène circuler sur la ligne SNCF Sarlat-Bergerac-Bordeaux. Depuis son arrivée à l'assemblée nationale il défend cette énergie renouvelable et multiplie les rencontres avec les acteurs de cette filière.

Ce mercredi 30 mai, lors de la séance de questions au gouvernement, il a questionné le ministre Nicolas Hulot sur le sujet. "Alors que seule la moitié du réseau français est électrifié, l'autre moitié fonctionne en général avec des trains tirés par des motrices diesel. Nos voisins Italiens, Autrichiens et Allemands ont fait le choix du train çà hydrogène. _Je vous propose monsieur le ministre de passer de la parole aux actes en implantant le premier train à hydrogène sur la ligne TER reliant Bordeaux à Sarlat._"

Aujourd'hui l'hydrogène ne représente que 2% de la consommation mondiale d'énergie. Le Japon ou l'Allemagne sont leaders en la matière, mais Nicolas Hulot veut faire de la France un leader mondial de l'hydrogène.  Il a répondu au député périgourdin et n'a pas fermé la porte à sa proposition. "Je pense que ces trains à hydrogène trouveront leur vocation dans les petites lignes françaises. Dans cet esprit je présenterai vendredi un plan pour l’hydrogène qui visera à _faire de notre pays un leader mondial dans cette technologie_. Pour cela j'ai décidé de proposer à 10% la part d'hydrogène produit à base des sources renouvelables à l'horizon 2023."