Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - La SNSM de Sète bénit son nouveau canot tout temps

samedi 25 novembre 2017 à 18:06 Par Marion Bargiacchi, France Bleu Hérault

La SNSM a baptisé et béni son nouveau canot tout temps, le SNS 003 Amiral Leenhardt, ce samedi 25 novembre à Sète. Ce bateau équipé des dernières technologies doit servir pour les 35 prochaines années en remplacement du Patron Marius.

Le nouveau canot tout temps de la SNSM peut transporter 60 naufragés dont 15 en place assises et deux civières.
Le nouveau canot tout temps de la SNSM peut transporter 60 naufragés dont 15 en place assises et deux civières. © Radio France - Marion Bargiacchi

34200 Sète, France

Le SNS 003 Amiral Leenhardt, le nouveau canot tout temps de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Sète, a été baptisé ce samedi à l'occasion des 150 ans de la station sétoise mais aussi des 50 ans de l'association, créée en 1967.

Ce canot nouvelle génération remplace le Patron Marius utilisé depuis 30 ans. Il a coûté 1,35 million d'euros, financés par la fondation Total (325.000 euros), la ville de Sète (300.000 euros), la région Occitanie (270.000 euros), le départemental de l'Hérault (100.000 euros) et les fonds propres de la SNSM qui fonctionne sur la base de dons.

Un bateau de haute technologie

Michel Zambrano est le président de la station de Sète. Il est fier d'accueillir ce nouveau canot : "Plus sophistiqué du point de vue électronique. Il a une excellente tenue de la mer du fait sa forme de carène, c'est à dire de coque." Un canot qui peut aller jusqu'à 25 nœuds à vitesse maximale et peut secourir jusqu'à 70 personnes naufragées.

Ce canot nouvelle génération remplace le Patron Marius utilisé depuis 30 ans.  - Radio France
Ce canot nouvelle génération remplace le Patron Marius utilisé depuis 30 ans. © Radio France - Marion Bargiacchi

La bénédiction, un ancrage pour les marins

Cette bénédiction est un ancrage dans la mémoire collective pour Xavier de la Gorce, président de la SNSM : "Les marins sont des gens de tradition. Il y a dans cette bénédiction bien sûr, une connotation religieuse, mais aussi l'attachement à une tradition, pour certains une forme de superstition mais il est hors de question d'inaugurer un bateau. Il y a quelque chose de sacré dans le bateau, dans la mer il y a quelque chose de sacrée parce qu'il y a quelque chose qui nous dépasse."

La SNSM à Sète, ce sont 19 bénévoles. Elle regroupe 7.000 personnes en France. En 2016, elle a sauvé 218 naufragés en métropole et en Outre-Mer.

Beaucoup d'émotion sur le port de Sète.