Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

VIDÉO - Le train usine de la SNCF a commencé à rénover la ligne TER Libourne-Bergerac

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu Gironde

Les travaux de rénovation de la ligne TER Libourne-Bergerac, entre Dordogne et Gironde ont commencé. Depuis la mi-mars, un "train usine" automatisé de la SNCF rénove la voie ferrée. Et peut renouveler jusqu'à 1400 mètres par jour

Le train usine de la SNCF qui rénove la voie ferrée entre Bergerac et Libourne
Le train usine de la SNCF qui rénove la voie ferrée entre Bergerac et Libourne © Radio France - Antoine Balandra

Bergerac, France

Ca avance. Et ça avance même vite. Les travaux de rénovation complète de la ligne TER Bergerac/ Libourne tournent à plein régime en ce début avril.

Le chantier ferroviaire a commencé début janvier. Il doit s'achever le 29 septembre. En attendant, les trajets se font en autocar, mais à terme 27 TER circuleront sur la ligne chaque jour dans de meilleures conditions de sécurité, mais surtout plus vite, jusqu'à 140 km/h par endroit pour transporter plus rapidement les 3200 voyageurs qui empruntent la ligne chaque jour. 

Et pour mener à bien et surtout le plus rapidement possible la rénovation des 62 km entre Libourne et Bergerac, la SNCF a mobilisé depuis mi-mars un train spécial. Un train usine, totalement automatisé et capable de régénérer la voie très rapidement.

Il n'existe que 3 trains de ce type en France. Geneviève Latxague responsable communication SNCF Réseau explique :

Les ouvriers au travail avec le train usine qui remplace la vieille voie ferrée entre Libourne et Bergerac - Radio France
Les ouvriers au travail avec le train usine qui remplace la vieille voie ferrée entre Libourne et Bergerac © Radio France - Antoine Balandra

"Ce train remplace les vieux composants de la voie, rails et traverses par du neuf, donc on enlève les vieilles traverses, on écarte le vieux rail, on remet de nouvelles traverses, on pose le nouveau rail sur les nouvelles traverses" dit-elle

Les ouvriers ne font en fait que retirer à la main les tirefonds, les gros boulons qui fixent le rail aux traverses. Pour le reste le train fait tout tout seul, dans un balai robotique sonore et captivant. Et cela va très vite confirme Patrick Chaumeil, chef de projet SNCF Réseau.

"Sur une journée on arrive à 1400 mètres de renouvellement de voie et nous avons un peu d'avance pour l'instant" dit-il

C'est la première fois que ce train de haute technologie est utilisé sur une petite ligne TER. Il est d'habitude réservé aux LGV ou aux grandes lignes. Il est d'ailleurs très demandé.

Le train usine remplace automatiquement les vieilles traverses et les vieux rails - Radio France
Le train usine remplace automatiquement les vieilles traverses et les vieux rails © Radio France - Antoine Balandra

"Le train doit avoir terminé le 21 juin. Car ce sont des machines très demandées, après il y aura nu autre chantier. Et ensuite d'autres travaux seront réalises hors suite, c'est à dire sans ce matériel, dans les gares ou les passages à niveau" poursuite Geneviève Latxague

Et pour tous ces travaux près de 500 agents sont ou seront bientôt mobilisés.

Le chantier est estimé à 84 millions d'euros dont 27 millions pour l'Etat, 35 pour la région, 14 pour la SNCF et 6 millions d'euros des collectivités. 72 passages à niveau vont également être refaits.