Transports

VIDEO | Les derniers réglages sur l’Hermione avant l’Amérique

Par Mélodie Pépin, France Bleu La Rochelle et France Bleu Poitou vendredi 17 avril 2015 à 6:00

Les marins de l'Hermione à l'oeuvre pour fixer les voiles
Les marins de l'Hermione à l'oeuvre pour fixer les voiles © Radio France - Pascal Cléro

J-1 avant le grand départ samedi pour les Etats-Unis pour l’Hermione et son équipage. Alors sur le pont, on s’active pour que tout soit en place. Et la principale opération avant le départ, c’est d’enverguer les voiles.

Deux siècles après, la réplique de l’Hermione va mettre les voiles direction les Etats-Unis pour revivre la traversée comme au 18e siècle. Le départ est prévu samedi entre 22h et 23h au large de l’Ile d’Aix. Et comme à l’époque, toutes les manœuvres sont faites à la force des bras. Aucune machine, aucun élément mécanique n’est prévu pour la manipulation des voiles, une opération très délicate et impressionnante.

Admirez le travail des marins à l’œuvre pour enverguer les voiles, c’est-à-dire fixer les voiles sur les vergues (pièce de bois perpendiculaire au mât) :

"Il y a deux siècles, ils étaient 242 à bord" - dont 130 à la manoeuvre -, "nous, nous serons 80 en tout", prévient Yann Cariou, commandant de la réplique de l’Hermione. "Ce qui demande une heure, nous le commencerons trois heures avant" . Au total, l’équipage se compose de 15 marins professionnels et de 54 bénévoles, dont un tiers de femme. La moyenne d’âge est de 27 ans. À bord, ils travailleront en 3/8 par tiers : bâbord, tribord, milieu. Un travail qu’ils ont dû apprendre, avec tout un vocabulaire à maitriser (retrouvez l’encyclopédie de l’Hermione ici). Sans parler des 25 kilomètres de cordes à manipuler, 2 200 m2 de voilure et un grand mât qui culmine à 54 mètres. 

Les grandes dates de l'Hermione depuis le 18e siècle - Aucun(e)
Les grandes dates de l'Hermione depuis le 18e siècle

► À RETROUVER : dossier spécial L'Hermione à l'assaut de l'Atlantique