Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

VIDÉO : Port de Calais, une nouvelle autoroute ferroviaire depuis l'Italie

mercredi 7 novembre 2018 à 2:01 Par Matthieu Darriet, France Bleu Nord

Les 1.200 km de ligne de ferroutage Calais-Turin Orbassano ont été inaugurés, ce mardi. Il s'agit de transporter des remorques sans chauffeur, jusqu’aux portes des ferries transmanches. Des camions en moins sur les routes, avec un objectif de 40.000 remorques par an, et deux A/R par jour.

Une fois chargées sur des trains spécialement étudiées pour elles, les remorques, sans chauffeur, parcourent de très longues distances vers l'Italie ou l'Espagne, depuis ou vers Calais.
Une fois chargées sur des trains spécialement étudiées pour elles, les remorques, sans chauffeur, parcourent de très longues distances vers l'Italie ou l'Espagne, depuis ou vers Calais. © Radio France - Matthieu Darriet

Calais, France

Après la ligne depuis la frontière espagnole (Le Boulou, dans les Pyrénées-Orientales), lancée il y a deux ans, une deuxième autoroute ferroviaire a été inaugurée dans le port de Calais. Destination : l’Italie, après 18h de trajet. Un signe que la confiance est revenue chez les transporteurs qui transitent par Calais pour traverser la Manche. Des transporteurs qui ont compris que pour les très longues distances, le train, avec des remorques sans chauffeur, est plus pertinent que les camions sur les routes. C'est plus écologique, et comptes tenus de la hausse du prix du gazoil et de la pénurie actuelle de conducteur de poids lourds, le sujet est d'actualité.

La ligne vers Le Boulou fonctionne bien

Après des débuts difficiles, pour cause d’intrusions de migrants dans les trains et pour cause de grèves à la Sncf, la ligne venant d’Espagne tourne enfin correctement, souligne Thierry Le Guilloux, le Président de Viia, la filiale de la Sncf qui opère cette autoroute ferroviaire : " Il y a de tout sur nos trains : du frais, des approvisionnements industriels, des rayons bazar de la grande distribution..."

Le frais, c'est un peu l'élément clé pour nous, car c'est ce qui démontre la fiabilité de la solution.

Chaque wagon du train pivote pour permettent la montée et la descente des remorques, grâce à de petits tracteurs, qui peuvent ensuite se diriger vers la cale des ferries.  - Radio France
Chaque wagon du train pivote pour permettent la montée et la descente des remorques, grâce à de petits tracteurs, qui peuvent ensuite se diriger vers la cale des ferries. © Radio France - Matthieu Darriet

Charger des camions sur des trains a été rendu possible grâce à la technologie inventée par le groupe alsacien Lohr, détaille sa directrice-générale Marie-Josée Navarre : "Ce sont des wagons et des équipements au sol qui permettent d'ouvrir le train et de charger les remorques de façon naturelle, à l'horizontale. Cela a permis d'ouvrir le marché des autoroutes ferroviaires, puisque nos trains s'adaptent à tous les types de remorques."

On est sorti de l'enfance, et maintenant nous sommes dans un véritable déploiement.

Mais ce déploiement reste marginal. 70 000 remorques sans chauffeur par an depuis l’Espagne et l’Italie, c'est peu au regard des deux millions de camions qui traversent la Manche depuis le seul port de Calais. Malgré tout, l’objectif est de détourner de la route 15 à 20 % de ce trafic.