Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

VIDÉO - Premier crash-test voiture contre trottinette électrique

vendredi 12 avril 2019 à 13:18 - Mis à jour le vendredi 12 avril 2019 à 19:26 Par Mélodie Pépin, France Bleu et France Bleu Paris

"Le choc est très violent". Pour la première fois, un crash-test entre une voiture lancée à 50km/h et une trottinette électrique a été organisé vendredi 12 avril à Paris par l'assureur MMA. L'objectif est de sensibiliser ces nouveaux usagers de la route aux risques.

Le premier crash-test entre une voiture lancée à 50km/h et une trottinette électrique.
Le premier crash-test entre une voiture lancée à 50km/h et une trottinette électrique. - Capture écran-Entre nous soit dit

Le scénario du crash-test est simple : une voiture percute une trottinette électrique qui a grillé soit un feux rouge soit un stop. Lancée à 50km/h, la twingo noire freine brusquement avant de percuter le mannequin projeté en l'air qui retombe 17 mètres plus loin. Pour avoir une idée de la violence du choc, voici les vidéos caméra-embarquée :

La tête du mannequin a percuté le pare-brise qui a volé en éclat. "Le choc est ultra-violent", réagit Pascal Dragoto, le pilote professionnel au volant de la voiture. "J'arrive à entendre le fracas de la tête du mannequin dans le véhicule. Les jambes ont percuté le capot, et ensuite le corps est venu s'écraser sur le pare-brise. On a un trou sur le pare-brise, on voit encore des cheveux. Dans ce cas de figure, il y 95% de risque qu'il soit mort sur le coup".

Le pare-brise est pulvérisé après que la tête du mannequin l'a percuté. - Aucun(e)
Le pare-brise est pulvérisé après que la tête du mannequin l'a percuté. - Capture écran-Entre nous soit dit
Le mannequin est projeté en l'air avant de retomber 17 mètres plus loin. - Aucun(e)
Le mannequin est projeté en l'air avant de retomber 17 mètres plus loin. - Capture écran-Entre nous soit dit

Lors de ce premier crash-test, le mannequin porte un casque audio sur les oreilles, n'a pas de protection et grille une priorité. Un scénario malheureusement courant en ville. C'est pour sensibiliser ces nouveaux usagers de la route aux risques et aux dangers encourus que la MMA a organisé ce crash-test. 

La scène de l'accident après l'impact. - Radio France
La scène de l'accident après l'impact. © Radio France - Mélodie Pépin

Se protéger, se rendre visible et respecter le code de la route

"Il y a une forme de naïveté autour de la trottinette électrique, on n'est pas toujours conscient qu'on est vulnérable", estime Cécile Lechere, en charge de la prévention des risques routiers à la MMA.  Ses trois conseils : se protéger en portant casque et gants, se rendre visible en portant des vêtements de couleur et une lumière, et respecter le code de la route.

Il est difficile aujourd'hui d'avoir des chiffres précis sur le nombre d'accidents en trottinette électrique car ce type de véhicule est regroupé avec les rollers. En 2017, la sécurité routière a recensé 284 blessés et 5 tués qui utilisaient ces deux modes de transports. Les blessures les plus fréquentes en trottinette électriques sont les traumatismes crâniens (40%) et les fractures du nez et des avant-bras.

Les trottinettes électriques sont aujourd'hui tolérées sur la chaussée faute de réglementation. La loi LOM sur les mobilités doit donner un cadre à l'utilisation de ces nouveaux modes de transports. En attendant la mairie de Paris a déjà interdit les trottinettes électriques de rouler sur les trottoirs sous peine de 135 euros d'amende.