Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Violences urbaines à Nantes : aucun bus ni tramway entre jeudi soir et vendredi matin

jeudi 5 juillet 2018 à 18:27 Par Antoine Denéchère, France Bleu Loire Océan

La TAN prend une décision radicale : pour garantir la sécurité des agents, la société de transports en commun de l'agglomération nantaise suspend tout son trafic à partir de jeudi soir et pour la nuit. Les derniers bus, trams, chronobus et busways partiront donc à 20h30.

Tramways à Nantes
Tramways à Nantes © Maxppp -

Nantes, France

Il n'y aura aucun transport en commun à partir de jeudi soir et durant toute la nuit, jusqu'à vendredi matin, dans l'agglomération nantaise. La direction de la TAN, la société qui gère le réseau nantais, craint clairement pour la sécurité des agents (principalement les conducteurs, contrôleurs et agents de prévention), en raison des violences urbaines qui durent depuis mardi dans plusieurs quartiers de Nantes, Rezé et Saint-Herblain. Mercredi soir, trois véhicules de la TAN ont subi des caillassages et ont été dégradés, ainsi que de nombreuses stations et des abribus : "il y a eu 20 000 euros de dégâts pour cette seule soirée", explique la direction de l'entreprise.

Capture d'écran de l'information envoyée aux agents de la TAN, ce jeudi - Radio France
Capture d'écran de l'information envoyée aux agents de la TAN, ce jeudi © Radio France -

"La mort dans l'âme, car notre mission est d'assurer notre mission de service public, mais pour protéger nos agents qui travaillent depuis quelques jours dans des conditions très difficiles, nous prenons cette décision", explique un élu de Nantes Métropole, collectivité qui finance la TAN.  Les usagers de la TAN doivent donc savoir que les derniers départs de bus, tramways, chronobus et busways s'effectuent à 20h30 ce jeudi et une fois qu'ils auront rallié le terminus de leur ligne, le service s'arrêtera. "Il s'agit de permettre aux agents d'arrêter le travail vers 21h30 et d'être rentrés au dépôts pour 22 heures au plus tard", explique Alain Boeswillvald, directeur général de la TAN.

Priorité absolue à la sécurité des agents, dit le patron de la TAN

"Je ne voulais pas me retrouver dans la situation de mercredi soir", poursuit le directeur de la TAN."Nous avons eu des bus et des trams coincés au milieu de certaines lignes en raison de violences urbaines et d'incendies sur de nombreux quartiers nantais, ce qui a empêché le retour des véhicules vers les terminus et fortement inquiété nos conducteurs. Je veux avant tout préserver la sécurité des agents", affirme Alain Boeswillvald. La TAN a finalement officialisé cette information à 19h30 ce jeudi : "j'espère que les usagers du réseau comprendront. C'est très très difficile pour un conducteur de se retrouver pris au milieu de tels événements". Le trafic devrait reprendre vendredi à la prise de service à 5 heures du matin, mais avec un maintien des déviations de lignes dans certains quartiers nantais.