Transports

PHOTOS - Violès, 1 600 habitants, 500 poids-lourds et toujours pas de déviation

Par Aurélie Lagain et Jérémy Marillier, France Bleu Vaucluse jeudi 29 septembre 2016 à 10:25

Embouteillages à Violès
Embouteillages à Violès - Association Violès sans poids-lourds

Depuis des années, les habitants de Violès réclament une déviation de leur village, traversé quotidiennement par 500 camions.

Quelque 500 camions transitent chaque jour par Violès, un village de 1.600 habitants entre Orange et Vaison-la-Romaine. Les habitants sont à bout.

Depuis des années, ils réclament le contournement du village, mais la déviation ne se fait pas. Ils se plaignent du bruit, des vibrations, des gaz d’échappements...

Aimée habite depuis 11 ans au bord de la route : "Ca perturbe mon humeur ! Les matinées et les fins d’après-midi ont des allures de périphérique parisien. On a vécu en région parisienne, on sait de quoi on parle !"

"Depuis 25 ans on attend la déviation. Tous les jours on mange des poussières de gazoil, sur les vitres, les feuilles, les poumons… On commence à en avoir assez !" André, habitante de Violès

Reportage à Violès de Jérémy Marillier

Un tiers des habitants a rejoint l’association qui réclame une déviation. "Violès sans poids-lourds" est mobilisée depuis 10 ans. Une nouvelle manifestation est prévue le 12 octobre prochain à Violès.

"Ça pourrait être agréable, tout est gâché par le passage incessant de poids-lourd, c’est anormal pour un petit village comme ça. Mais là, tout le monde a l’air d’accord pour accélérer et financer cette déviation globale. Ça ne sera pas fait l’an prochain, mais il faut un planning…" Claude Guintrand, président de l’association

Claude Guintrand

Claude Guintrand - Radio France
Claude Guintrand © Radio France - Jérémy Marillier

Déviation - Aucun(e)
Déviation - Association Violès sans-poids lourds