Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports
Dossier : Séisme du 11 novembre 2019 dans la Drôme et en Ardèche

Séisme du 11 novembre : à Viviers, une falaise menace l'accès à une habitation

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Personne n'intervient sur ce chemin privé qui mène à la ferme Soubeyrand, à Viviers, en Ardèche. Après le séisme du 11 novembre dernier, le couple qui habite la ferme a peur que la falaise, fragilisée, ne s'effondre à leur passage.

La falaise a été fragilisée par le séisme du 11 novembre
La falaise a été fragilisée par le séisme du 11 novembre © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Viviers, France

L'histoire n'est pas nouvelle. Le couple Soubeyrand aimerait bien (et depuis longtemps) que les propriétaires du chemin qui mènent à leur ferme l'entretiennent. Seulement voilà, le chemin est laissé à l'abandon et personne ne s'en préoccupe. Il faut dire que ce chemin était communal jusque dans les années 2000. Il a été déclassé depuis.  

Qui doit entretenir un chemin privé ? 

On a franchi un nouveau palier depuis le séisme du 11 novembre. Le chemin se trouve très près de la faille de ce tremblement de terre qui a dévasté une partie de la commune du Teil et dont les secousses ont été ressenties jusque dans les départements voisins de l'Ardèche. La petite falaise qui le surplombe  sur quelques dizaines de mètres s'est partiellement éboulée. Les pompiers et Jean-Claude Soubeyrand l'ont dégagée. Deux jours après, de nouvelles pierres sont tombées sur le chemin. Jean-Claude Soubeyrand, 76 ans, a été obligé de demander de l'aide à ses voisins pour à nouveau dégager le chemin.     

"Moi je n'ose plus passer, je reste chez moi" explique Martine, la compagne de Jean-Claude Soubeyrand. 

Le maire de Viviers ne souhaite pas faire de commentaire sur cette affaire. Mais il explique que c'est un chemin privé. Il a placé le dossier dans les mains du conseiller juridique de la commune.  

Ping-pong administratif

Les Soubeyrand ont contacté la propriétaire du chemin qui leur répond de voir ça avec la mairie ou la préfecture. Ils voudraient qu'elle contacte son assurance pour faire purger cette falaise. La propriétaire leur propose aujourd'hui d'emprunter l'autre chemin "abandonné depuis 70 ans" dit le couple et qui n'est plus carrossable. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu