Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Voie cyclable pérennisée sur le pont Royal à Orléans : "Une bonne nouvelle, mais on attend la suite"

-
Par , France Bleu Orléans

Le collectif Vélorution accueille avec satisfaction les annonces de la ville d'Orléans sur le devenir des aménagements cyclables temporaires mis en place lors du déconfinement, à commencer par le maintien de la voie réservée aux vélos sur le pont George V. Mais le collectif attend davantage.

Nicolas Guilmain, du collectif Vélorution, sur le pont George V à Orléans
Nicolas Guilmain, du collectif Vélorution, sur le pont George V à Orléans © Radio France - François Guéroult

Dans un communiqué publié ce mardi, la ville d'Orléans a fait des premières annonces sur ce que vont devenir les aménagements cyclables temporaires mis en place le 20 mai, au moment du déconfinement. Des annonces qui satisfont en partie le collectif Vélorution à Orléans. Revue de détail avec l'un des membres du collectif, Nicolas Guilmain.

Le pont George V

Pendant 20 ans, le pont Royal, comme disent les Orléanais, a été le plus gros cauchemar des cyclistes à Orléans. La pérennisation de la piste cyclable temporaire, et donc le maintien du sens unique pour les véhicules motorisés, est accueilli avec soulagement par Nicolas Guilmain. "C'est vraiment une très bonne nouvelle, commente-t-il, et je trouve le timing très bon également : annoncer cela le 1er septembre, jour de la rentré scolaire, c'est un excellent signal envoyé à toutes les personnes qui se déplacent à vélo à Orléans."

Une décision surtout logique, puisque cette piste a été plébiscitée par les usagers, avec une hausse de 50% du trafic cycliste sur le pont George V par rapport à 2019. "Dès le mois de mai, l'évolution a été spectaculaire, témoigne Nicolas Guilmain, notamment on a vu des familles avec enfants empruntant le pont à vélo, ce qu'on ne voyait jamais car c'était trop dangereux auparavant. Mais honnêtement, on n'est pas étonné de ce succès."

La rue Royale

Dans le communiqué de la ville d'Orléans, rien n'est dit sur la rue Royale et ce qui va advenir de la piste cyclable temporaire. "On peut supposer que cette piste sera également pérennisée, considère Nicolas Guilmain, puisqu'elle est en sortie du pont Royal et que rétablir des voitures à cet endroit compliquerait singulièrement la vie des cyclistes."

Rue Royale, des places de stationnement ont été conservées à côté de la piste cyclable temporaire.
Rue Royale, des places de stationnement ont été conservées à côté de la piste cyclable temporaire. © Radio France - François Guéroult

Mais prévient-il, "cet aménagement pose problème sur la partie Nord de la rue Royale : la piste cyclable est bordée de stationnements, la cohabitation avec les voitures qui se garent ou qui repartent est compliquée. Le pire, c'est à la fin de la rue Royale, juste avant la Place du Martroi, où on est dans un no man's land, avec des véhicules qui circulent, qui manœuvrent, qui stationnent, ce sont autant d'obstacles à la circulation des vélos, ce n'est pas satisfaisant."

Les mails

Pour les aménagements temporaires effectués sur les mails, la ville annonce deux retouches d'ici la fin de la semaine. D'une part sur la trémie place d'Arc, côté Sud, où deux voies vont être rétablies pour les voitures et où la bande cyclable sera élargie et sécurisée par des balises. D'autre part en sortie de la trémie Jaurès, à hauteur du Frac, où là aussi deux voies voitures vont être rétablies, et une vraie piste cyclable sera mise en place.

La ville promet de transformer la voie que se partagent actuellement les bus et les vélos devant le Frac en réelle piste cyclable
La ville promet de transformer la voie que se partagent actuellement les bus et les vélos devant le Frac en réelle piste cyclable © Radio France - François Guéroult

Des changements qui laissent Nicolas Guilmain dubitatif : "Il y a eu un malentendu sur ces aménagements temporaires sur les mails, il faut rappeler que ce sont en fait des voies de bus autorisées à la circulation des vélos. Avec ce qui est annoncé pour la sortie de la trémie Jaurès, il devrait enfin y avoir une vraie piste cyclable, sauf que ça va renvoyer les bus sur les voies voitures, et donc dans les bouchons." Mais à se yeux, le problème est en fait plus global : "Aujourd'hui, 45.000 véhicules circulent chaque jour sur les boulevards, c'est trop et c'est pour cela que ça coince ; il faudrait revoir l'ensemble du plan de circulation sur les mails qui restent aujourd'hui dans l'ensemble un point noir pour les cyclistes."

Et le reste...

Conclusion pour le collectif Vélorution : "Pour nous, cette victoire sur le pont George V n'est qu'une première étape, et on attend de voir la suite. D'abord parce que les aménagements temporaires se sont limités pour l'essentiel à Orléans, il faut qu'ils soient poursuivis et qu'ils irriguent au-delà, dans la métropole, et notamment dans les zones d'activités. Ensuite parce qu'il faut profiter de l'engouement actuel pour enclencher la dynamique sur le long terme et aboutir à un réel plan vélo - avec l'objectif que le vélo se substitue à la voiture comme mode de déplacement urbain, pour une meilleure qualité de vie."

Le collectif espère ainsi que "le comité vélo" sera bientôt réactivé à Orléans : ce comité avait été créé en mars denier, regroupant des élus, des usagers, des commerçants et des techniciens. Il ne s'est plus réuni depuis le renouvellement électoral de juin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess