Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Voitures, vélos, trains, covoiturage, des mesures pour le pouvoir d'achat votées par la Région Occitanie

jeudi 20 décembre 2018 à 16:15 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault, France Bleu Occitanie, France Bleu Gard Lozère et France Bleu Roussillon

Le conseil régional d'Occitanie a adopté ce jeudi une série de mesures alliant environnement et pouvoir d'achat, elles concernent essentiellement les transports : voiture et vélo électriques, trains, covoiturage et pistes cyclables.

Une prime de 1 000 euros pour l'achat d'une voiture électrique
Une prime de 1 000 euros pour l'achat d'une voiture électrique © Maxppp -

Occitanie - France

La région Occitanie adopte des mesures pour le pouvoir d'achat, la mobilité et l'environnement. Elles concernent essentiellement les transports et ont été votées ce jeudi en session plénière à Montpellier.

La région va proposer dès l'an prochain pour les familles les plus modestes, une prime de 1.000 euros pour l'achat d'une voiture électrique, qui s'ajoute à la prime de l'Etat de 2.500 euros. En Occitanie, la carte grise est déjà gratuite pour les voitures électriques. 1.200 bornes publiques de recharge existent déjà sur le territoire. 

Pour l'achat d'un vélo électrique, la prime de la région est de 100 euros, là aussi elle s'ajoute à l'aide de l'Etat qui est aussi de 100 euros. 

La région veut aussi développer le covoiturage pour les déplacements domicile travail avec des aides aux communes qui créeront des aires de stationnement spéciales. 

Pour le train, la région s'engage à reverser aux abonnés une partie des pénalités payées par la SNCF en cas de retard, cela pourrait représenter environ un mois d'abonnement offert chaque année. Elle promet aussi d'augmenter de 11 % le nombre de TER d'ici 2020 avec 37 000 places supplémentaires chaque jour. Le transport scolaire qui est maintenant de la compétence de la région deviendra progressivement gratuit partout, l'abonnement est aujourd'hui à 90 euros par an maximum. 

Ces mesures s'ajoutent à celles qui existaient déjà : le train à un euro, la baisse d'un tiers du prix de l'abonnement pour les moins de 26 ans, le développement des pistes cyclables, des voies vertes et des stations de vélos sécurisées dans les gares.

Le détail des mesures votées ce jeudi par le conseil régional 

Ce qui existe déjà et qui est reconduit : 

-          prise en charge de 75% du prix du billet par la Région,
-          baisse d'un tiers du prix de l'abonnement pour les moins de 26 ans,
-          extension de la gratuité pour les publics en difficulté,
-          généralisation des billets à 1€ sur l'ensemble du territoire,
-          2,5 millions de billets petits prix,
-          11% de trains supplémentaires d'ici 2020 et 37 000 places supplémentaires par jour.

Par ailleurs, la Région, dorénavant compétente en matière de transports scolaires, a également choisi de plafonner à 90€ dès 2018, la participation des familles, tout en se fixant comme objectif d'arriver à la gratuité sur tout le territoire.

Les mesures nouvelles votées ce jeudi : 

-          Création d'un éco-chèque mobilité (basé sur la même grille de revenus que l'éco-chèque logement déjà existant) qui concernera 1,3 millions de foyers les plus modestes de la Région, avec :

o    une aide minimum de 1 000€ pour l'acquisition de véhicules d'occasion électriques ou hybrides, complétant l'exonération de frais de carte grise déjà mise en place et s'ajoutant à la prime de l'Etat. À noter, 1.200 bornes publiques de recharge existent déjà sur le territoire,

o    une aide minimum de 100€ pour l'achat d'un vélo à assistance électrique, s'ajoutant à celle prévue par l'Etat,

o    une étude en vue de créer une aide à la conversion des véhicules essence au GNV, afin d'apporter des solutions aux déplacements les plus longs,

-          Prime de fidélité au train : la Région reversera aux abonnés annuels du train régional, une partie des pénalités dues par la SNCF (environ 400 000€) lorsqu'elle ne respecte pas ses engagements (ponctualité, qualité),

-          Incitation au covoiturage pour les voyages domicile-travail : aide à la création d'aires et incitation financière en faveur des dispositifs de mise en relation des usagers. La Région mobilise 2 M€ sur ce dispositif, 25 M€ étant déjà fléchés dans le Plan PEM (pôles d'échanges multimodaux) depuis 2018,

-          Accompagnement des plans de mobilité en entreprises et dans les collectivités, destinés à réduire les déplacements liés au travail : études, chartes de déplacements, télétravail, horaires décalés, etc., autant d'actions qui bénéficieront d'une aide de 500 000€ de la Région,

-          Création d'un Plan Vélo : développement d'aménagements cyclables, stationnements sécurisés dans les gares, projets de vélo routes, voies vertes et pistes cyclables,

-          Maintien de l'exonération des frais de carte grise pour les véhicules propres et de la taxe sur les permis de conduire.

  - Aucun(e)
- Région Occitanie