Transports

VOTRE AVIS – Nos routes secondaires sont-elles dangereuses ?

Par Philippe Renaud, France Bleu Bourgogne lundi 22 août 2016 à 16:34

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Joel Philippon

Les accidents mortels sur les axes secondaires de la Côte-d’Or se succèdent ces dernières semaines. Ce dimanche 21 août, deux personnes sont mortes sur la départementale 905 à Grosbois-en-Montagne.

En matière de sécurité routière, la Côte-d’Or n’est pas une mauvaise élève, mais chaque accident mortel est un accident de trop. C’est la vie d’une ou de plusieurs familles qui se brise.

Dans la nuit de samedi à dimanche sur la RD 905 à Grosbois-en-Montagne en direction de Vitteaux, une voiture avec deux passagers à bord a quitté la chaussée et fini sa course dans un champ de maïs. Les deux passagers, âgés de 30 et 33 ans, ont été tués sur le coup. L’enquête de gendarmerie devra déterminer pourquoi ce véhicule est sorti de la route. Pas question donc de tirer des conclusions hâtives, mais les accidents sur les axes secondaires ont été assez fréquents cet été.

  • VOTRE AVIS – Nos routes secondaires sont-elles dangereuses ?

On le sait les deux mois de l'été sont toujours particulièrement meurtriers sur les routes de France, ils représentent même 1 mort sur 5 dans l'année. Et si le mois de juillet a vu le nombre de tués très légèrement baisser sur le plan national (-0,3% à 352 morts), la prévention est toujours de mise pour ce mois d'août. Avec 16 morts sur les routes depuis le début de l'année (zéro en juin, 5 en juillet), la Côte-d'Or reste l'un des départements les moins accidentogènes de France, mais on l'a constaté encore ce weekend du côté de Grosbois-en-Montagne, la vigilance est toujours de mise.

Seul le fait d'obliger les gens à verser de l'argent apporte le changement de comportement

Pour Yves Lemaire le président de l'association prévention routière en Côte-d'Or, seules la prévention et la sanction financières sont efficaces contre les mauvais comportements des usagers. 

"Si on applique le code la route, on se donne les meilleures chances d'éviter l'accident. Si sciemment, parce quo'n a une belle voiture, parce qu'on se sent le meilleur conducteur, si on se croit autorisé à ne pas le respecter, on s'expose au risque de l'accident, mais surtout au contrôle et puis à la sanction. Seul le fait d'obliger les gens à verser de l'argent apporte le changement de comportement. Sachant aussi que la répression ça permet des résultats à court terme, mais que les résultats à long terme c'est du domaine de la prévention. Il faut ça et là atteindre des gens qui sont particulièrement vulnérables, notamment en entreprise puisqu'un accident sur deux du travail est un accident de trajet, et puis bien sûr au lycée et au collège pour que les jeunes quand ils prendront le volant soient déjà parfaitement informés."

Exprimez-vous ce mardi 23 août en direct de 8h15 à 8h25 en direct sur France Bleu Bourgogne en appelant le 03.80.42.15.15 ou dès maintenant sur les réseaux sociaux @bleubourgogne sur Twitter ou sur la page Facebook de France Bleu Bourgogne.