Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports DOSSIER : Le pourquoi du comment

Comment éviter le fléau des vols de carburant ?

lundi 24 septembre 2018 à 5:05 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Auxerre

Vous avez été 70% à voter pour ce sujet sur notre page Facebook : comment se protéger des vols de carburant. Dans l'Yonne, depuis le début de l'année, 29 000 litres de diesel et d'essence ont été dérobés.

IMAGE D'ILLUSTRATION. Depuis le début de l'année, les autorités ont recensé 88 vols de carburant dans l'Yonne.
IMAGE D'ILLUSTRATION. Depuis le début de l'année, les autorités ont recensé 88 vols de carburant dans l'Yonne. © Maxppp - Jean-François FREY

Yonne, France

C'est l'une des grandes craintes des chauffeurs de poids-lourds, et dans une moindre mesure, des automobilistes : les vols de carburant. Depuis le début de l'année, les autorités de l'Yonne en ont recensé 88 dans le département. Les agriculteurs sont les plus touchés car leurs cuves sont généralement assez peu protégées (une trentaine de cas constatés depuis janvier), viennent ensuite les professionnels du transport (environ 25 plaintes) et enfin les particuliers (une vingtaine de vols en 2018). Cela représente 29 000 litres d'essence et de diesel dérobés.

"Je me suis fait siphonner 800 litres"

Réécoutez le reportage de France Bleu Auxerre

Les plus gros camions ont des réservoirs pouvant contenir jusqu'à 1 200 litres de carburant. L'intégralité peut être siphonné en moins de cinq minutes. Ces vols ayant lieu en général en pleine nuit, il est difficile de prendre les malfrats la main dans le sac. Guillaume Thénard, co-gérant de l'entreprise Thénard, basée à Charentay, se souvient notamment d'une nuit, il y a deux ans : "Sur une aire de repos d'autoroute, je me suis fait siphonner 800 litres. C'est le collègue d'à côté qui m'a réveillé vers quatre heures du matin car en partant il s'était rendu compte que sa jauge était à zéro. En l’occurrence on a été cinq camions à se faire siphonner comme ça. C'était des pros, ils étaient très bien équipés parce qu'ils ont volé 5 000 litres au total."

La solution ? des caméras, et des projecteurs

Cette nuit là, Guillaume Thénard a perdu près de 1000 euros, une somme importante, d'autant qu'il a été victime d'autres vols au dépôt de son entreprise. Il en a finalement eu assez et s'est équipé : il a installé des caméras de surveillance et des projecteurs qui restent allumés toute la nuit pour dissuader. Ce sont quelques-uns des conseils prodigués par les syndicats du secteur, à l'image de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR). 

Philippe Demonteix en est le délégué régional : "Il y a des dispositifs d'anti-siphonnage qui sont connectés à l'alarme du véhicule. Il y a des bouchons avec serrure, mais ce n'est pas forcément l'idéal parce que les voleurs vont parfois percer directement le réservoir. On peut aussi coller les véhicules les uns à côté des autres pour qu'il n'y ait pas la place de passer. Et lorsque l'on arrive le vendredi, attendre le lundi pour faire le plein, pour éviter les vols durant le week-end."

Les conseils du Capitaine Patrick Lorgé pour limiter les risques de vol

Quelques minutes pour siphonner le réservoir d'une voiture

Ces vols de carburants sont d'autant plus problématiques pour les professionnels qu'ils ne sont en général pas pris en charge par les assurances. Certaines fois, les particuliers sont directement concernés. 

Alors pour ne pas se réveiller un matin avec un réservoir complètement vide, le Capitaine Patrick Lorgé a quelques conseils, il est officier adjoint de police judiciaire à Auxerre : "Stationner son véhicule dans un box ou un garage, ne pas faciliter l'accès au réservoir, bien fermer le bouchon avec la clef, et utiliser le système de fermeture centralisée. On a eu des cas où le véhicule était facilement accessible et les vols se commettaient à ce moment là. Un véhicule de particulier, il faut seulement quelques minutes pour pomper le réservoir." Le Capitaine Patrick Lorgé précise qu'il n'y a pas de carburant plus recherché que les autres.

Si jamais vous êtes victime de ce genre de vol, les autorités vous recommandent de déposer plainte, en préservant les éventuelles traces, preuves ou indices qui permettront d'identifier les auteurs.