Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Y-a-t-il des ponts dangereux en Drôme Ardèche?

vendredi 28 septembre 2018 à 6:50 Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme Ardèche

Plus de 4200 ponts sont surveillés de près par les Départements de l'Ardèche et de la Drôme. En cas de péril, ils sont fermés à la circulation.

Le pont du Ray Pic (Ardèche) en travaux
Le pont du Ray Pic (Ardèche) en travaux - Département de l'Ardèche

Drôme, France

Tout le monde s'interroge sur la sécurité des ponts après la catastrophe de Gênes en Italie. 43 morts mi-août dernier. La Ministre des Transports vient de publier un premier bilan sur les ouvrages les plus importants en France.  Aucun pont de l'A7, l'A49, de la nationale 7, de la nationale 102 chez nous n'est mentionné dans cette première liste. Elle donne l'état de santé de 164 ouvrages en France seulement. Les plus imposants sur les 24 000 ponts que compte le réseau national. La liste sera complétée petit à petit.   

Plus de 2000 ponts dans la Drôme, plus de 2200 en Ardèche

Nous n'avons pas comptabilisé les ponts gérés par les villes et villages. Nous nous sommes concentrés sur les Départements. La Drôme gère plus de 2000 ponts, l'Ardèche plus de 2200. D'un côté comme de l'autre, on n'a pas changé le dispositif de surveillance après la catastrophe de Gênes. Il est jugé suffisant.

Les ponts font l'objet de visites régulières, visites légères tous les ans (dans la Drôme), plus approfondies tous les 3, 6 ou 9 ans en fonction de leur ancienneté, de leur structure, de leur état. Et la surveillance est renforcée si l'ouvrage présente des faiblesses. 

Par exemple, dans la Drôme, le pont sur la Vière à Glandage dans le Diois construit au 19ème siècle. Le Département a prévu de le reconstruire d'ici 2020. Depuis 2 ans, des cordes en fibre optique ont été installées tout le long et mesurent en continu les mouvements de l'ouvrage. Un seuil d'alerte a été fixé. Le pont peut être fermé s'il est dépassé. D'ailleurs, c'est le mot d'ordre dans les deux départements : s'il y a un risque, on ferme à la circulation. Le pont sur le Cholet à Saint-Laurent-en- Royans ne voit plus passer de voiture depuis fin 2017  

Des ponts prioritaires pour des travaux

Toutes les données collectées lors des visites sont rentrées dans un logiciel, AREO, qui permet de classer les ponts et de programmer les travaux sur ceux qui en ont le plus besoin. 

En Ardèche, plus de la moitié des ponts sont classés 1 : bon état. 22 ponts sont en revanche classés 3U ou 3US, ils ont besoin de travaux rapidement. Le Département préfèrent ne pas les citer, pour ne pas que tous les automobilistes se mettent à emprunter d'autres voies. Il n'y a pas de péril imminent (sinon, ils seraient fermés) mais il doit y avoir chantier. Exemple : le pont du Ray Pic. Il date de 1930, il est en pleine réhabilitation. Un chantier de 700 000 euros qui doit se terminer fin octobre.