Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

« Zeus » endommage le Jean Nicoli de la Corsica Linea

mercredi 8 mars 2017 à 7:10 - Mis à jour le mercredi 8 mars 2017 à 7:30 Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM

C’est une traversée maritime qui restera gravée dans les mémoires. Le Jean Nicoli, navire de la Corsica Linea, a été endommagé par une vague scélérate. En route pour Marseille, il a été contraint de s’abriter à Toulon.

Le Jean Nicoli a été contraint de faire route sur Toulon après avoir été frappé par une vague d'une dizaine de mètres
Le Jean Nicoli a été contraint de faire route sur Toulon après avoir été frappé par une vague d'une dizaine de mètres © Maxppp -

Corse, France

Zeus, symbole de ciel bleu. La mythologie grecque ne s’est pas vérifiée pour le coup en ce début de semaine. Et la tempête du même nom, qui a traversé le pays n’avait rien de bleu. Une tempête pourtant bravée en Méditerranée par certaines compagnies maritimes, dont Corsica Linea. Mais les vents violents et la mer déchaînée ont eu raison dans la soirée du lundi 6 mars du Jean Nicoli. Le cargo mixte parti bien avant l’heure d’Ajaccio pour éviter le gros de cette tempête a été victime dans la soirée d’une vague scélérate. La vague, d’une dizaine de mètres, s’est écrasée sur la passerelle, faisant voler en éclat un sabord. L’eau de mer a occasionné de dégâts notamment sur les instruments de navigation.

Le navire, endommagé, n’a pu poursuivre sa route normale vers Marseille. Et c’est à Toulon qu’il a trouvé refuge. Le Jean Nicoli a été escorté par un bâtiment de la marine. Deux remorqueurs l’ont aidé à se mettre à quai. Le bateau devrait reprendre la mer en début de semaine prochaîne. . En attendant, c’est le Paglia Orba qui assure la liaison entre Ajaccio et Marseille.

Cet incident survenu lors de cette traversée entre la Corse et le continent suscite quelques interrogations. Est-il concevable de voir les navires prendre la mer dans des conditions tempétueuses alors que les aéroports insulaires étaient eux fermés en fin d'après-midi du 6 mars et les vols suspendus jusqu'au lendemain ?