Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Inondations : l'état de catastrophe naturelle reconnu pour 33 communes des Pyrénées-Orientales

Par

Le gouvernement vient de reconnaitre l'état de catastrophe naturelle pour les communes touchées par les terribles inondations des 5, 6 et 7 mars dans les Pyrénées-Orientales. Les entreprises et les particuliers ont 10 jours pour déposer leurs dossiers à leur assurance.

L'Agly en crue à Rivesaltes
L'Agly en crue à Rivesaltes © Maxppp

Suite aux intempéries qui ont affecté les Pyrénées-Orientales, les 5, 6 et 7 mars derniers et entraîné de lourds dégâts, une procédure accélérée de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle a été mise en oeuvre, afin de répondre dans les meilleurs délais aux sollicitations des communes sinistrées.

Publicité
Logo France Bleu

Par arrêté interministériel signé le 21 mai, l'état de catastrophe naturelle est constaté au titre des inondations et coulées de boue du 5 au 7 mars 2013 et chocs mécaniques liés à l'action des vagues du 5 au 6 mars 2013 en faveur des communes suivantes :

Inondations et coulées de boue : ● Barcarès (Le)● Bastide (La)                ● Campome● Claira                    ● Cassagnes                ● Céret● Collioure                    ● Espira de l'Agly            ● Estagel● Maureillas-las-Illas            ● Maury                ● Molitg-les-Bains● Montner                    ● Mosset                ● Nohèdes● Oms                    ● Pézilla-la-Rivière            ● Pia● Planèzes                    ● Pollestres                ● Port-Vendres● Rivesaltes                ● Saint-Arnac                ● Saint-Hippolyte● Saint-Jean-Pla-de-Corts            ● Sournia                ● Tautavel● Le Tech                     ● Torreilles                ● VinçaChocs mécaniques liés à l'action des vagues : ● Argelès-sur-Mer                ● Barcarès (Le)                ● Canet-en-Roussillon● Collioure                    ● Port-Vendres                ● Saint-Cyprien

Les assurés sinistrés disposent d'un délai de dix jours au maximum pour faire parvenir à leur compagnie d'assurance un état estimatif de leurs pertes, s'ils ne l'ont pas fait dès la survenance des dégâts.

Isabelle Morel attendait cette reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle avec impatience. Le rez-de-chaussée de sa maison, au Barcarès, avait été entièrement inondé :

loading

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu