Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Jean-Louis Foulquier très touché par la mort de Georges Moustaki

Par

Le fondateur des Francofolies à La Rochelle était un ami proche du chanteur et compositeur. Il le savait malade. Georges Moustaki est mort à Nice ce jeudi matin à l’âge de 79 ans des suites d’une longue maladie. En 2001, Georges Moustaki était venu aux Francofolies.

Jean-Louis FOULQUER
Jean-Louis FOULQUER © Radio France

Il a notamment contribué à  l’un de ses succés alors qu’il animait une émission sur France Inter.  ** Georges Moustaki souffrait d'emphysème, une maladie respiratoire incurable qui l'empêchait de chanter depuis plusieurs années.En février dernier, sous oxygénation artificielle, il avait confié dans uneultime interview à Nice Matin, s'être installé à Nice pour fuir la pollution etle froid de sa chère Ile-Saint-Louis, à Paris, où il s'était installé il y aplus de 40 ans."Je regrette de ne pas chanter dans ma salle de bains. Chanter en public, non. J'ai fait le tour. Le tour du monde et le tour des salles, petites ou grandes. J'ai vécu des choses magiques. J'ai appris que ce qu'on croit avoir acquis n'est qu'une partie infime de ce qu'il reste à découvrir ", avait-il dit, ajoutant qu'il "notait encore quelques idées (de chansons). Sans hâte ".Georges Moustaki, de son vrai nom Giuseppe Mustacchi, était né le 3 mai1934 à Alexandrie, de parents juifs grecs immigrés en Egypte. Il s'était installé à Paris en 1951 et y avait fait une rencontre déterminante, celle de Georges Brassens qui l'avait intronisé dans les nuits de Saint-Germain-des-Prés. C'est en son hommage qu'il avait adopté le prénom Georges. Il a écrit quelque 300 chansons pour les plus grands interprètes, Piaf, Montand, Barbara, Gréco, Reggiani, avant de les chanter lui-même avec succès. Ses chansons les plus célèbres restent "Milord" (1958), écrite pour Edith Piaf et traduite dans le monde entier, puis "Le Métèque" (1969), d'abord chantée par Pia Colombo et dont le refrain a fait le tour de la planète. Plusieurs autres sont devenues des classiques, comme celles interprétées en 1966 par Reggiani , "Sarah", "Ma liberté", "Ma solitude", "Votre fille a vingt ans", mais aussi "La Dame Brune" (Barbara, 1968), ou encore "Joseph", "La Marche de Sacco et Vanzetti".L'annonce de son décès a immédiatement suscité une vive émotion et de nombreuses réactions en France et à l'étranger. **

Publicité
Logo France Bleu
loading
loading
loading

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu