JO 2024 : Lamotte-Beuvron candidate pour les épreuves équestres

France Bleu Orléans lundi 13 avril 2015 à 19:27

Une partie du parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron
Une partie du parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron © Photo Martial Bacquet - licence Creative Commons attribution partage à l'identique

Paris sera candidate à l'organisation des Jeux olympiques de 2024 et Lamotte-Beuvron se propose d'accueillir les épreuves équestres. Les installations de Fédération Française d'équitation en Sologne sont parmi les plus vastes au monde.

Lamotte-Beuvron est déjà une place forte de l'équitation. Le Parc de Lamotte et ses 400 hectares ont déjà toutes les installations requises, elles servent régulièrement à de grandes compétitions. Le tout à seulement une heure 30 de Paris : la complémentarité est évidente en cas d'attribution des JO de 2024 à la capitale.

Mais il y a encore beaucoup d'obstacles à lever. La commune solognote pourrait se retrouver en concurrence d'autres sites plus prestigieux encore, comme Longchamp et son hippodrome, mais aussi Versailles et son château, sans oublier Saumur et son haras.

L'habitude des compétitions

Malgré tout, le maire de Lamotte-Beuvron estime que sa commune a bien des atouts à faire valoir, à commmencer par la simplicité : "On a ici le siège national de la fédération d'équitation, basé sur le parc équestre. C'est l'une des trois plus plus grandes infrastructures équestres au monde. Le site accueille déjà de très grosses compétitions comme le Generali Open de France.

Les investissements seraient pérennes , à l'inverse de ce qu'il s'est fait à Londres en 2012 où les infrastructures étaient basées sur du montage/démontage éphémère qui coûte beaucoup d'argent. Cette candidature ne serait pas anodine et le président de la fédération sait qu'il peut compter sur moi."

Au pire base d'entraînement

Le site du parc équestre fédéral accueille tous les étés 15 000 chevaux en 18 jours pour le Generali Open France. Reste la question de l'hébergement. Le maire pense que la proximité du Center Parcs, les gîtes et les chambres d'hôtes pourront permettre d'accueillir le public. Même si la candidature de la Motte-Beuvron n'était pas retenue, le site pourrait servir de base d'entraînement pour des équipes nationales

Paris a jusqu'à la mi-septembre pour déposer officiellement sa candidature, trois villes sont déjà candidates, Boston aux Etats-Unis, Hambourg en Allemagne, et Rome.