Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'abattoir GAD de Lampaul sacrifié

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Breizh Izel

La CECAB a annoncé son intention de le fermer dans le cadre d'un plan de continuation. 850 personnes travaillent sur le site.

image par défaut

La CECAB, actionnaire majoritaire de GAD, veut fermer l'abattoir porcin de Lampaul-Guimiliau, près de Landivisiau.

C'est ce qu'a indiqué la direction du groupe, cet après-midi, lors d'un comité central d'entreprise extraordinaire, à Rennes. GAD est en redressement judiciaire depuis février et, faute de repreneur, la direction a présenté aux syndicats un projet de plan de continuation qui prévoit 930 suppressions de postes, dont 800 des 850 salariés de Lampaul.

D'autres sites sont aussi concernés : le siège de GAD à Saint-Martin-des-Champs, près de Morlaix (54 salariés) et le site de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique (70 salariés). Le site de Josselin, dans le Morbihan, est lui épargné.Ce plan de continuation doit être présenté au tribunal de commerce avant d'être validé. Ca pourrait être fait fin août ou début septembre.

Et cette annonce a fait l'effet d'une bombe.

Reportage à la sortie des abattoirs, cet après-midi

Mais le maire de Lampaul-Guimiliau, Jean-Marc Puchois, espère encore faire revenir la direction de la CECAB sur sa décision.

Jean-Marc Puchois au micro d'Angeline Demuynck

La réaction de Christophe, salarié chez GAD à Lampaul depuis 11 ans.

Christophe, salarié depuis 11 ans

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu