L'activité solaire pourrait perturber les télécommunications

France Bleu lundi 17 juin 2013 à 18:55

L'une des images d'éruption solaire dévoilées par la NASA
L'une des images d'éruption solaire dévoilées par la NASA © NASA - - SDO

Eruptions solaires, vents solaires, trous coronaux… Ces mois-ci, le Soleil présente une période de très forte activité, qui cause la dispersion de particules électromagnétiques dans l'espace. Un phénomène qui peut affecter les appareils électroniques et les satellites.

Les pannes de réseau de votre téléphone, les absences de signal satellite de votre GPS se multiplient ces derniers temps ? Il ne sera pas forcément utile de contacter votre service après-vente : le problème vient probablement de plus haut. De beaucoup, beaucoup plus haut. Le Soleil pourrait être – plus ou moins directement – à l'origine de vos soucis électroniques.

Eruptions et trous coronaux

Jusqu'à la fin de l'année, l'étoile qui règne sur notre système connaît le pic de son cycle d'activité, un cycle qui dure généralement 11 ans. L'activité solaire s'en retrouve donc particulièrement élevée. Ainsi la Nasa a dévoilé des images d'une éruption solaire, qui a eu lieu le 7 juin dernier. Cette éruption était de puissance moyenne, mais le mois dernier, quatre éruptions plus puissantes avaient eu lieu en seulement deux jours.

En plus de ces éruptions solaires, un autre phénomène a été observé par les agences spatiales ces derniers jours : des trous coronaux. En temps normal, les champs magnétiques du soleil font une boucle autour de l'étoile. Mais parfois, ils se dispersent dans l'espace, créant des vents solaires, qui se matérialisent sous la forme de ces tâches noires observées au rayon X sur le Soleil.

Conséquence : des nuages de particules électromagnétiques qui se dispersent dans l'espace, avec une intensité plus ou moins forte (le vent solaire est plus faible que l'éruption solaire). Ces radiations ne peuvent pas traverser l'atmosphère, et ne représentent pas un danger direct pour les terriens.

Toutefois, ces particules peuvent avoir une influence sur le champ électromagnétique terrestre. Au mieux, elles sont à l'origine des aurores boréales que l'on peut observer, notamment près des pôles de la Terre. Au pire, elles peuvent perturber la réception des appareils électroniques, notamment les téléphones portables. La NASA a précisé que l'Europe de l'ouest était exposée à ce genre de problèmes durant ces périodes d'activité solaire.

L'activité solaire affecte aussi la communication par satellite, rendant difficile par exemple le positionnement et le guidage par GPS. Toutefois, les derniers signes d'activités sont modérés, et n'ont pas l'influence sur les télécommunications que pourrait avoir une véritable tempête de particules.