L'actualité à Toulouse le 8 juin à 8 heures

Par Vanessa Marguet, France Bleu Toulouse dimanche 8 juin 2014 à 9:36

Au menu : une opération avortée des anti-OGM à Ox, la simplification administrative testée à L'Union et le carton plein de "Toulouse en piste" ce samedi soir : la grande parade de cirque a attiré des milliers de curieux.

À Ox, au sud de Muret, les anti-OGM n'ont pas pu mener à bien leur opération hier ! Les Faucheurs Volontaires voulaient accéder à des parcelles de colza Clearfield, une variété du grand groupe chimique BASF qu'ils considèrent comme un OGM caché. Les Faucheurs Volontaires ont été accueillis par des gendarmes, deux fois plus nombreux, et des agriculteurs de la FDSEA excédés.

Les suites de cette bagarre qui a mal tourné mercredi soir dans le quartier Fontaine-Lestang. Le père de famille de 28 ans qui a lourdement chuté se trouve toujours dans un état critique. Dans cette affaire, un Toulousain de 26 ans a été mis en examen et écroué vendredi soir. Il serait l'auteur du coup qui a fait tomber la victime sur la tête. La dispute serait partie d'insultes adressées à la mère de l'agresseur.

La ville de l'Union est pilote pour tester un nouveau système destiné à simplifier les démarches administratives et les rendre plus sûres. Il permet à l'officier d'état civil de transmettre par ordinateur directement les extraits d'acte de naissances aux institutions qui les demandent. Ce système doit être prochainement mis en place dans une 30aine de communes de Haute-Garonne.

Il y avait beaucoup de monde samedi soir dans les rues de Toulouse ! "Toulouse en Piste", la grande parade de cirque a attiré plusieurs milliers de personnes du Grand Rond jusqu'à la place du Capitole, où le spectacle s'est terminé avec des funambules voltigeurs et des jets de plumes blanches. Avant ça, le public a profité de nombreux numéros ambulants et la parade n'a pas été perturbée par les intermittents du spectacle. Ils ont juste pris la parole pour rappeler leur combat contre la nouvelle convention d'assurance chômage qui menace leur statut.  

FBToulouse - Le Journal de 8h