Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'ancien ministre Jacques Barrot est décédé

mercredi 3 décembre 2014 à 14:15 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu Saint-Étienne Loire

Comme vous le révélait France Bleu Saint-Étienne Loire, l'ancien ministre, ancien maire d'Yssingeaux, Jacques Barrot est mort ce mercredi dans le métro parisien alors qu'il se rendait au Conseil constitutionnel dont il était membre depuis 2010. Il avait 77 ans.

Jacques Barrot
Jacques Barrot © Reuters

L'ancien ministre, ancien maire d'Yssingeaux (Haute-Loire) Jacques Barrot est mort. Il avait 77 ans. Selon nos informations, il est décédé subitement ce mercredi matin, dans le métro, à Paris. Il se rendait au Conseil Constitutionnel, dont il était membre de puis 2010. Jacques Barrot était une figure de la démocratie chrétienne en France. Européen convaincu, ancien commissaire européen de l'Union européenne. "C'était notre père à tous" selon le sénateur de Haute-Loire, Gérard Roche.

Gérard Roche s'exprime sur le décès de Jacques Barrot.

Jacques Barrot était encore à Yssingeaux samedi dernier pour assister à une piece de théâtre. Yssingeaux la ville qui l'a vu naitre en 1937, dont il a été maire, comme son père, pendant plus de 20 ans. Son berceau politique, qui l'a amené à l'assemblée nationale, au Gouvernment, à plusieurs reprises, mais également à la Commission européenne et au Conseil constitutionnel. Une carrière riche, réussie, pour un homme qui, pourtant, ne passait pas pour un ambitieux. Au contraire : Jacques Barrot était connu pour être un homme de conviction, loin des tactiques politiciennes. Un humaniste, père de la democratie chrétienne,  intégre, ouvert, salué pour tous de droite comme de gauche.

Une minute de silence a été observée à l'Assemblée nationale pour lui rendre hommage. Lors des questions aux gouvernement, le député UDI de la Loire François Rochebloine, a salué sa mémoire.

Mort Barrot BOB Rochebloine

Dans la Région, Jacques Barrot c'était une figure politique dans la région. "Je lui dois beaucoup" reconnait le député UDI de la Loire François Rochebloine. Même chose pour le deputé-maire du Puy en Velay, Laurent Wauquiez, qui a fait ses débuts en politique en tant que stagiaire à Yssingeaux en 1997. Et qui lui a succédé en tant que député de Haute-Loire en 2004.

Mort Barrot BOB Wauquiez

Au gauche également, les réactions sont nombreuses : c'était "un homme chaleureux et disponible, ouvert aux autres" selon le president socialiste de la Région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne. Le sénateur PS de la Loire Maurice Vincent souligne "son engagement, sa fibre sociale".

Dans les rues d'Yssingeaux, les habitants sont émus.

8h Mort Barrot ENRO Yssingeaux

Jacques Barrot était attaché à ses racines "Beaucoup d'Yssingelais ont perdu un père. Je suis certain que le coeur de Jacques Barrot battait essentiellement au rythme d'Yssingeaux" raconte Bernard Gallot, le maire d'Yssingeaux

Bernard Gallot, le maire d' Yssingeaux - Radio France
Bernard Gallot, le maire d' Yssingeaux © Radio France - Julien Corbière

L'hommage des députés à Jacques Barrot lors des questions au Gouvernement

 

Les réactions politiques

 

 

 

 

 

 

 

 

Vidéo : quand Jacques Barrot et Laurent Wauquiez découvraient le résultat du premier tour de la présidentielle le 21 avril 2002