Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Armada de Rouen inspire les artistes peintres

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

C'est une occasion unique de peindre les plus beaux voiliers du monde. Les artistes peintres s’en donnent à cœur-joie pendant l’Armada de Rouen. Ils sont nombreux à installer leur chevalet sur les quais chaque jour et à exploiter cette lumière si particulière qui a inspiré les impressionnistes.

Les peintres de l'Armada
Les peintres de l'Armada © Radio France

Un pinceau à la main, Guy Gicquel met une légère touche de noir sur la coque du Belem qu’il est en train de peindre. Il est à pied d’oeuvre depuis 6 heures du matin. Le peintre rouennais voulait profiter de la lumière et surtout éviter la foule.

«J’adore peindre les bateaux. J’aime les épaves, les cordages» explique Guy Gicquel, qui s'était réservé cette semaine pour faire quelques toiles. «C’est une manifestation exceptionnelle». Le peintre semi amateur apprécie l’atmosphère de la rue, le contact avec les gens. C’est très enrichissant. «Comme je suis bavard, j’ai perdu tout mon temps !», dit-il avec un large sourire.

«Je m'attache aux bateaux qui ont du caractère»

Guy Gicquel peint des aquarelles. «Il faut savoir préserver les blancs et sur un petit format, mieux vaut ne pas avoir la tremblote». D’ordinaire, il utilise des plus grands formats. «Je m’attache aux bateaux qui ont du caractère comme le Belem ou l’Etoile du Roy avec ses voiles très colorées».

La difficulté à peindre des bateaux, c’est la hauteur des mâts. «Vous ne pouvez pas les faire entrer dans la toile», souligne le peintre rouennais. Plus sérieusement, il faut arriver à marée haute. Sinon la coque des bateaux est trop basse.

La lumière est idéale ce matin, admet Guy Gicquel. «Mais vous savez, on interprète. On ne fait pas de photos», ajoute aussitôt le peintre qui a déjà réalisé quatorze toiles depuis le 6 juin 2013, date du premier jour de l’Armada. Il reste encore une journée avant le départ des bateaux. Le peintre compte bien en profiter.

 

Les peintres de l'Armada
Les peintres de l'Armada © Radio France
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu