Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

L'Elysée pioche dans sa cave à vins pour renflouer les caisses de l'Etat

Par

1.200 bouteilles provenant des caves du palais présidentiel sont mises aux enchères depuis ce jeudi, pendant deux jours, à Paris. La vente de ces crus, pour la plupart très prestigieux, permettra de constituer une cave plus modeste et de dégager un excédent qui sera reversé au budget de l'Etat.

1.200 bouteilles provenant de la cave de l'Elysée sont vendues aux enchères 1.200 bouteilles provenant de la cave de l'Elysée sont vendues aux enchères
1.200 bouteilles provenant de la cave de l'Elysée sont vendues aux enchères

Un dixième de la cave vendu

C'est la crise. Il n'y a pas de petites économies, et l'Elysée a donc décidé de se débarrasser d'une partie de sa cave. 1.200 bouteilles de grands vins sont donc vendues aux enchères jeudi et vendredi à Drouot, soit un dixième de la cave céée en 1947. Avec l'argent récolté, de nouvelles bouteilles seront achetées par le palais, mais de vins "plus modestes". "L'excédent sera reversé au budget de l'Etat", explique un communiqué plublié par la présidence.Quelles sont les bouteilles ainsi sacrifiées ? Pas de piquette. La cave de l'Elysée n'en possède pas, selon le chef-sommelier de Jacques Chirac, Guillaume Joubin, chef-sommelier de Jacques Chirac. Le stock est équivalent à celle "d'un 3 étoiles Michelin ou d'un palace", explique-t-il. Les vins vendus sont issus de toutes les régions de France, mais les yeux seront tournés vers les grands crus de Bourgogne et de Bordeaux. Exemple ce jeudi soir avec six bouteilles de Petrus estimées entre 2.200 et 2.500 euros. Et ces estimations pourraient être largement sous-évaluées, car elles ne tiennent pas compte de la provenance des lots mis en vente. Des clients d'Asie, des Etats-Unis et de Russie sont attendus.

Publicité
Logo France Bleu

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu