Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'extradition en Belgique du braqueur présumé de diamants Marc Bertoldi retardée

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Metz souhaite demander une information supplémentaire à la justice belge avant de statuer sur l'extradition du braqueur présumé de diamants, Marc Bertoldi. Une nouvelle audience est prévue le 30 mai.

Bertoldi
Bertoldi © Radio France

Lors de son interpellation, il disait vouloir s'expliquer au plus vite devant les autorités belges. Mais, à la faveur de discussions avec ses avocats, à la prison de Metz où il est incarcéré depuis, Marc Bertoldi a changé d'avis. Ce jeudi, devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Metz, le braqueur présumé de diamants a tout fait pour gagner du temps et retarder son audition par les enquêteurs belges.  "Le mandat d'arrêt européen lancé par les autorités belges est incomplet car il ne mentionne pas le degré d'implication de mon client dans cette affaire" a expliqué Maitre Dominique Rondu devant les magistrats de la juridiction de Metz. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Metz a décidé, elle, de faire une demande d'information supplémentaire à la justice belge. Elle veut des précisions sur le degré de l'implication de ce lorrain de 43 ans, interpellé le 7 mai dernier à Ars sur Moselle.

Marc Bertoldi ne veut pas être "le coupable idéal"

Devant les magistrats ce jeudi, Marc Bertoldi a nié toute participation au braquage qui avait permis de rafler plus de 37 millions d'euros de diamants avec 7 autres complices sur l'aéroport de Bruxelles. Certes, le mosellan a déjà été condamné à 2 reprises pour escroqueries et faux, mais dans cette affaire, il dit n'avoir joué aucun rôle majeur dans le forfait de février dernier. Rien dans le dossier ne vient confirmer le degré d'implication qu'on lui reproche explique son avocat. Une nouvelle audience est prévue le 30 mai pour statuer à la fois sur l'extradition de Marc Bertoldi en Belgique et sur sa demande de remise en liberté.  Les avocats ont profité de l'audience pour la déposer officiellement ce jeudi au tribunal de Metz.

BRAQUEUR pastillade okok

Choix de la station

À venir dansDanssecondess