Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'invité: Patrick Cazin Bourguignon. Eviter les inondations par des aménagements

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Après les inondations de la semaine dernière, quatre communes situées au pied de la montagne de Reims réclament que des travaux soient faits pour éviter de nouveaux dégâts en cas d'orage, mais selon les élus, la lourdeur administrative bloque l'avancée du projet.

Inondations à Dizy
Inondations à Dizy - @Renaud Biondi-Maugey

L'aménagement hydraulique des coteaux de la Montagne de Reims est une urgence, c'est sans doute la leçon qu'il faut tirer des orages de la semaine dernière. Les communes d'Hautvillers, Champillon, Saint Imoges et Dizy ont été particulièrement touchées. Les routes ont notamment été détruites par endroit.

Pourtant, cela fait maintenant dix ans que ces villes travaillent sur un projet de drainage et de rétention des eaux. Il existe déjà un bassin sur la commune de Dizy mais il est insuffisant. Il faudrait en construire d'autres. Le chantier concernerait 420 hectares de vignes et coûterait 40 millions d'euros sur dix ans. Seulement, jusque-là rien n'a bougé. Aucun projet n'a vu le jour à cause de l'administration, disent les élus du secteur. 

Barbara Navaux est la maire de Dizy. 

Barbara Navaux, la maire de Dizy

La préfecture répond qu'il n'y a aucun blocage de sa part. Elle explique qu'il y a de nombreuses réglementations à respecter pour ne pas détériorer la qualité de l'eau. Elle ajoute qu'une réflexion est en cours avec les acteurs locaux pour identifier le fonctionnement du grand bassin versant afin d'envisager au mieux de futurs éventuels travaux.

Patrick Cazin Bourguignon , le directeur départemental des territoires à la préfecture de la Marne, était l'invité de France Bleu Champagne à 7H45.

Patrick Cazin Bourguigon répond aux questions de Monique Derrien

Selon les premières estimations de la fédération française des sociétés d'assurances, les intempéries qui ont frappé la France la semaine dernière coûteront environ 500 millions d'euros, dont 300 à 350 millions d'euros uniquement dans le Sud-Ouest de la France. L'état de catastrophe naturel devrait être décrété d'ici la fin de la semaine. Les communes marnaises touchées attendent également cette reconnaissance, qui permettrait une meilleure prise en compte des dégâts de la part des assurance.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu