Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'usine Goodyear d'Amiens sera bloquée lundi

-
Par , France Bleu Picardie

Alors que le Tribunal de Grande Instance de Nanterre doit se prononcer lundi sur la validité du plan social de l'usine d'Amiens nord, la CGT annonce que le site sera bloqué dès 04h00, après le vote de 400 à 500 ouvriers réunis vendredi à Amiens.

Les Goodyear manifestent devant le siège du fabricant de pneus à Rueil Malmaison
Les Goodyear manifestent devant le siège du fabricant de pneus à Rueil Malmaison © Radio France

La CGT a annoncé vendredi le blocage lundi matin de l'usine Goodyear à Amiens-Nord, menacée de fermeture, au moment où le tribunal de grande instance de Nanterre doit examiner la contestation du plan de restructuration du site. Cent ouvriers feront le déplacement en région parisienne.

Pour Franck Jurek, secrétaire adjoint du comité d'entreprise , il s'agit de marquer le coup

Franck Jurek, délégué CGT Goodyear

Le jugement pourrait être rendu dès lundi.

Une motion votée par les élus de Picardie

Le Conseil Régional de Picardie a adopté, après un débat d'une bonne heure, une motion d'urgence sur l'usine Goodyear d'Amiens, vendredi matin. Tous les élus l'ont approuvé sauf le Front National préférant ne pas prendre part au vote. L'assemblée demande à Goodyear de "s'engager sur une solution industrielle pour son établissement " ajoutant qu'une "logique qui consisterait à compenser la fermeture du site par une seule contribution financière n'est pas acceptable. Le Conseil Régional indique qu'il s'engage aux côtés de l'Etat à accompagner tout projet allant dans le sens d'une solution industrielle pour le site.

Christophe Coulon, le président du groupe UMP Envie de Picardie , a tenu a amendé le texte dans ce sens après l'émoi provoqué par le communiqué de mardi des ministères du Redressement Productif et du Travail.

Christophe Coulon, conseiller régional UMP de Picardie

 

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess