Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La chasse à l'ourse fugueuse continue à Gruissan dans l'Aude

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Roussillon

Une ourse de 130 kilos s'est enfuie de la réserve africaine de Sigean dimanche. L'animal a été aperçu sur la plage de Gruissan notamment. D'importants moyens de recherche sont toujours mobilisés, un chien spécialisé est prêt à intervenir. L'ourse pourrait se cacher sur l’île Saint-Martin. L'animale âgée de 31 ans serait inoffensive.

Les empreintes de l'ourse retrouvée par les enquêteurs
Les empreintes de l'ourse retrouvée par les enquêteurs © Radio France - Baptiste Guiet

Viviane est introuvable. Cette ourse a réussi a franchir les système de sécurité de la réserve africaine de Sigean, elle a été aperçue sur l'île Saint-Martin près de Gruissan dimanche, mais depuis, plus aucune trace.

Un PC de crise a été installé à Gruissan, plus de 70 personnes sont mobilisées pour recherche l'animale : des sapeurs pompiers, des gendarmes (notamment la brigade nautique pour sillonner l'étang de Bages-Sigean), la brigade motocycliste pour longer la côte, l'office national de la chasse, ainsi qu'une douzaine d'employés de la réserve africaine.

70 personnes mobilisées pour cette chasse à l'ourse
70 personnes mobilisées pour cette chasse à l'ourse © Radio France - Baptiste Guiet

Deux hélicoptères (dont un équipé d'une caméra thermique) ont survolé la zone dimanche et une bonne partie de la journée de lundi, mais ce dispositif a finalement été abandonné, les appareils pourraient effrayer l'ourse.

Les recherches se concentrent à présent sur la zone marécageuse au sud de Gruissan où l'ourse a été vue pour la première fois. L'ours du Tibet se nourrit de fruits, de légumes et et de plantes aquatiques. Autrement dit, l'animale peut très bien se cacher dans les tamaris et il est possible de passer à côté sans la voir.

Un chien chercheur d'ours prêt à intervenir

Les équipes vont donc ratisser une nouvelle fois cette zone à la recherche d'empreintes. Si des traces sont repérées, un chien chercheur d'ours (un berger des Pyrénées venu tout spécialement de Haute Garonne)  interviendra.

Les recherche vont continuer jusqu'à la tombée de la nuit.

Le chien spécialisé dans la recherche des ours
Le chien spécialisé dans la recherche des ours © Radio France - Baptiste Guiet

Ourse enro

Reportage de Baptiste Guiet

Reste aussi à comprendre comment l'ourse a pu s'échapper de la réserve africaine de Sigean. Pour l'instant, ni la réserve, ni la préfecture ne s'expriment sur le sujet. Les récentes inondations du mois de mars auraient pu fragiliser la clôture électrique. Dimanche, la sécurité a été renforcée dans la réserve, fermée au public jusqu'à nouvel ordre.

L'ourse serait inoffensive

Viviane est une ourse très âgée, elle a 31 ans et cette fugue est sa première sortie puisqu'elle est née dans la réserve de Sigean. A priori elle n'est donc pas dangereuse, mais les gendarmes rappellent quelques consignes de sécurité malgré tout si vous la croisez : ne pas la regarder dans les yeux, ne pas prendre la fuite en courant, ne pas lui donner à manger et si possible la prendre en photo pour faciliter les recherches. Et bien sûr donner l'alerte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu