Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La LNPN, la ligne nouvelle Paris-Normandie ne se fera pas dans son intégralité mais elle n'est "pas totalement abandonnée" !

C'est ce que croit savoir ce matin le magazine "L'usine Nouvelle" qui publie en exclusivité le fameux rapport de la commission "mobilité 21" présidée par Philippe Duron. Un rapport qui ne devrait pas être remis au 1er ministre avant lundi prochain mais l'Usine nouvelle donne des détails sur les projets ferroviaires à réaliser prioritairement.

Train sur la ligne SNCF Paris Le Havre
Train sur la ligne SNCF Paris Le Havre © Radio France

Ces projets prioritaires, c'est à dire ceux qui devront être réalisés (selon la commission) entre 2020 et 2030 ne sont pas nombreux. Une seule Ligne à grande vitesse devrait être construite en France , celle qui reliera Bordeaux à Toulouse. Rien d'autre ou presque "en rouge" sur la carte de France dessinée par l'usine nouvelle.

Rien sauf quelques contournements de grandes villes comme Marseille ou le sud parisien. Bordeaux-Toulouse donc et l' autre priorité : une portion de ligne nouvelle entre Paris et Mantes la jolie. Et cette ligne nouvelle nous concerne directement ! Elle ne va pas au delà de Mantes en direction de la Basse Normandie . Elle va en revanche, sur cette carte, jusqu'à Rouen en Haute Normandie. Rien à voir en tout cas avec le projet initial souhaité par Nicolas Sarkozy quand il était à l'Elysée.

Un projet, on s'en souvient, de ligne à grande vitesse entre Paris et la Normandie. Mais désengorger le Mantois, à proximité de la capitale raccourcirait déjà singulièrement le temps de parcours entre Caen et Paris : 1h30 demain contre plus de 2h aujourd'hui et 2h30 entre Cherbourg et Saint Lazare. Ce classement et ce rapport de la commission mobilité 21 sera soumis au Premier ministre dans quelques jours le 24 ou 25 juin prochain.

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu