Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La prison est pleine, les malfaiteurs sont relâchés

dimanche 4 août 2013 à 13:10 Par Nathalie Delpeyrat, France Bleu

Faute de place en prison, trois malfaiteurs, dont deux condamnés à trois mois de prison ferme et arrêtés jeudi à Dreux (Eure-et-Loir) pour exécuter leur peine, ont été relâchés par la justice. Une décision qui suscite la "surprise" de Manuel Valls et "l'indignation" de député UMP Christian Estrosi.

Relâchés... faute de place en prison ? C'est ce qu'affirme en tous cas, un policier de Dreux, en Eure-et-Loir, après la remise en liberté de 3 hommes en fin de semaine. 2 d'entre eux sont condamnés à des peines de 3 mois de prison ferme, ils ont été arrêtés jeudi, pour exécuter cette peine. Le policier écrit dans son rapport que l'officier de permanence a reçu l'instruction par le parquet de libérer les 3 hommes, sans suites judiciaires... au motif que la prison de Chartres était pleine. Le parquet de Dreux dément toute consigne de ne pas écrouer jusqu'au 1er septembre. Mais le mal est fait affirme le syndicat Synergie officiers.

La polémique après la remise en liberté de trois malfaiteurs. Récit Béatrice Dugué

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls se dit surpris par cette décision. Le député UMP Christian Estrosi exprime son indignation. Plus de 68.500 personnes sont actuellement détenues dans les prisons françaises, pour 57.320 places disponibles normalement.