Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La protection civile lance un SOS auprès des élus d'Indre-et-Loire

mercredi 14 août 2013 à 18:54 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Elle est étranglée par un budget qui se réduit, du matériel obsolète et la perte de bénévoles. Pourtant la protection civile est un service de secours indispensable pour les communes de Touraine. Elle vient d'ailleurs d'envoyer une lettre à 276 communes.

La protection civile auprès des victimes du déraillement, en gare de Brétigny-sur-Orge.
La protection civile auprès des victimes du déraillement, en gare de Brétigny-sur-Orge. © Kenzo Tribouillard / EPA / Maxppp

La protection civile d'Indre et Loire est née en 1989. Le nombre de bénévoles est passé de 80 à une trentaine aujourd'hui. Elle ne vit que d'une subvention de 2500 euros de la ville de Tours, de l'aide des communes, et de ce que versent ses membres pour leur formation de secouristes. Le budget est en constante diminution, et les véhicules devenus complètement obsolètes. Du coup, la protection civile de Touraine a envoyé 276 lettres aux communes, sorte d'appel au secours.

Une structure essentielle pour assurer la sécurité des manifestations dans les communes

Il faut dire que c'est une association reconnue d'utilité publique. Elle vient en aide aux populations sinistrées, après des inondations, des incendies, ou des accidents de la route. En Touraine, les bénévoles sont là pour assurer la sécurité des  fêtes de villages. Pour 69 euros de l'heure, les communes sont bien heureuses de trouver un service de secours compétent. Mais avec la crise, la protection civile de Touraine est presque moribonde. Les communes, étranglées financièrement, ne font plus appel à ses services.