Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A la recherche de 400 000 euros pour leur 1er long métrage

dimanche 18 août 2013 à 7:00 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord

Ils ont choisi un boulevard de Thionville comme décor de la première scène de leur premier long métrage. 2 jeunes cinéastes ont tourné le 14 août une scène d’action sur le boulevard Hildegarde.

Tournage film Thionville
Tournage film Thionville © Radio France - François Pelleray

Avec cette première scène d'environ 5 minutes, Olivier Minaire et Damien Beckel espèrent convaincre des producteurs. Leur film sera tourné uniquement de nuit, et en temps réel.  Une histoire de règlement de compte et de fuite.

Damien Beckel et Olivier Minaire ont déjà à leur actif une dizaine de courts métrages, dont certains récompensés par des prix, mais aujourd'hui, ils entrent dans une autre dimension. « Un film d’une heure et demi n’est pas équivalent à 3 courts métrages. Le travail est multiplié par 50 » raconte Damien Beckel, comptable de profession, il vit à Terville. Quant à Olivier Minaire, il est photographe au Luxembourg. Leur point commun : ce sont bien sur leurs références en cinéma : « Les films d’auteurs, mais par les films d’auteurs ennuyeux. Plutôt les films signés Stanley Kubrick, David Lynch, Ridley Scott » confie Olivier Minaire.

« 500 000 euros de budget ? Pas assez cher ! »

Les deux jeunes cinéastes peuvent avancer 100 000 euros pour financer leur film, mais ils doivent encore en trouver 400 000. Ils se sont rendus au festival de Cannes en mai dernier pour présenter leur projet, et ils ont été abasourdis par la réaction des professionnels qui leur répondaient que leur film n’était « pas assez cher » .

FILM Thionville