Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La sous-location illégale se développe pendant l'été

jeudi 8 août 2013 à 16:01 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde

Ils ne veulent pas payer de loyer pendant les vacances mais ils souhaitent conserver leur appartement à la rentrée. Nombre d'étudiants cèdent à la tentation de la sous-location en cette période estivale. Une pratique pourtant interdite la plupart du temps. Reportage à Bordeaux.

Petites annonces immobilières
Petites annonces immobilières © Radio France - / Aurélie Lagain

L'été, c'est souvent l'occasion pour les étudiants de trouver un stage ou un travail saisonnier mais pas forcément dans la ville où ils vivent le reste de l'année. Les étudiants doivent donc trouver des solutions pour garder leur appartement sans perdre trop d'argent . Alors pourquoi ne pas essayer la sous-location ? Trouver preneur n'est pas très compliqué grâce au bouche-à-oreille ou à une petite annonce sur internet.

Cette pratique est désormais très fréquente chez les étudiants . Marion Aquilina a pu le constater à Bordeaux. Pourtant, dans la plupart des cas, elle est illégale. En effet, il faut a minima l'accord du propriétaire pour pratiquer une sous-location .

"Je n'ai pas mauvaise conscience mais on ne voulait pas risquer un refus du propriétaire"