Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La vente directe de fruits et légumes : attention aux arnaques

jeudi 29 août 2013 à 17:46 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon

Les stands de vente directe de fruits et légumes ont fleuri un peu partout au bord des routes cet été dans les Pyrénées-Orientales. Les producteurs trouvent là un bon moyen de vendre leur production à bon prix, les touristes adorent. Mais attention, derrière les stands aux couleurs sang et or se cachent parfois des produits importés.

Stand de vente directe à Argelès sur mer
Stand de vente directe à Argelès sur mer © Radio France - Justine Leclercq

L'été les stands de vente de fruits et légumes se multiplient le long des routes. Méfiez-vous tous ne vendent pas des produits cultivés dans les Pyrénées-Orientales même si certains vendeurs affichent fièrement les couleurs catalanes.

La chambre d'agriculture du Roussillon cherche à mettre en garde les consommateurs et surtout les touristes contre ces pseudo producteurs locaux. La répression des fraudes a réalisé une vingtaine de contrôles pendant l'été, avec deux cas problématiques : l'un pour tromperie sur la marchandise, l'autre pour la mauvaise qualité des produits.Pierre-Jean Savoldelli, producteur à Argelès-sur-mer estime que ces vendeurs de bord de route trompent le consommateur et exercent une concurrence déloyale.

Fruits bob 1

Chaque été, ces pseudo producteurs viennent essayer de profiter de la présence des touristes. C'est de la concurrence déloyale pour les producteurs catalans qui luttent avec leurs moyen.

Fruits enro ok

La difficulté pour la répression des fraudes, c'est que ces vendeurs ne sont pas dans l'illégalité car s'ils aguichent le client avec des couleurs catalanes, la plupart du temps, ils indiquent l'origine des produits sur leur stand.