Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Lafuma à Anneyron : après la colère, la résignation

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le PDG de Lafuma est à Anneyron depuis mardi, et pour quelques jours. Il reste inflexible : 60 personnes seront licenciées, 47 autres mutées sur Annecy.

Manifestation de salariés chez Lafuma à Anneyron
Manifestation de salariés chez Lafuma à Anneyron © Radio France - David Meilhac

Le PDG de Lafuma est à Anneyron dans le nord Drôme depuis mardi. Sa mission : rencontrer le maire, le comité d'entreprise, et poursuivre son plan de Sauvegarde de l'Emploi. Drôle de nom pour évoquer 60 licenciements, et 47 mutations vers le site d'Annecy.

Les salariés de Lafuma ont tenté de se faire entendre, sans succès.

La stratégie de la direction est simple : rendre autonome les différentes composantes de Lafuma : la partie mobilier d'un côté, qui marche fort, de l'autre l'outdoor, qui subit la crise et la concurrence. C'est elle qui est impactée par les licenciements.

"Se passer de 97% des clients"

Objectif du PDG : se débarasser des petits clients qui font perdre de la compétitivité au groupe. Des sociétés qui rapportent 20 millions d'Euros par an, mais qui coûtent bien plus à Lafuma. Qui sont-elles ? Des entreprises qui font moins de 30.000 euros de chiffres d'affaire. Elles représenteraient d'après le PDG 97% de la clientèle de Lafuma. On ne garde donc que les 3% de très gros clients. Des statistiques que les experts mandatés par les salariés vont tenter de vérifier.

Le mobilier, menacé aussi à moyen terme ?

Le PDG souhaite aussi confier le design et les prototypes aux clients eux-même : les 8 prototypistes sont donc licenciés. Enfin, la direction assure aux syndicats qu'elle veut investir sur la branche la plus rentable d'Anneyron dans le nord Drôme, à savoir le mobilier. Une façon, selon les salariés, de rendre ce mobilier plus attractif encore, avant de le vendre au prix fort.

Les salariés de Lafuma sont mobilisés, mais résignés.
Les salariés de Lafuma sont mobilisés, mais résignés. © Radio France - David Meilhac
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu