Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le "bouc émissaire" Jérôme Cahuzac fait son retour à l'Assemblée

-
Par France Bleu

L'ex-député sera entendu ce mercredi après-midi par la commission d'enquête parlementaire créée après la découverte de son compte bancaire caché en Suisse.

Jérôme Cahuzac, lors de sa démission le 20 mars dernier
Jérôme Cahuzac, lors de sa démission le 20 mars dernier © Maxppp

Ce sera assurément l'image du jour : l'ex-ministre du Budget et ex-député pénètrera à nouveau dans l'Assemblée nationale dans l'après-midi. Il y sera auditionné par les parlementaires qui enquêtent sur l'affaire de son compte en banque suisse. La commission cherche notamment à savoir si Jérôme Cahuzac a bénéficié d'éventuelles protections au sein de l'exécutif entre le 4 décembre, date à laquelle Mediapart avait évoqué l'existence de ce compte, et le jour de ses aveux, le 2 avril.Présidée par l'UDI Charles de Courson, cette commission d'une trentaine de députés a ciblé ses investigations sur l'action du gouvernement pendant que Jérôme Cahuzac, alors encore en poste à Bercy, niait en bloc les révélations l'accablant, même auprès de ses conseillers les plus proches.

"Je suis le bouc-émissaire idéal de toutes les turpitudes politiques"

"Je vais à cette convocation l'esprit libre", a expliqué l'intéressé dans la matinée sur Europe 1. "Je compte juste répondre le plus sincèrement possible aux questions qui me seront posées". Conscient que son audition va monopoliser l'attention médiatique, l'ex-ministre chargé du Budget a confié avoir le sentiment d'être "le bouc émissaire idéal de toutes les turpitudes politiques".Les commissions d'enquête parlementaires françaises ont moins de pouvoirs que celles du Congrès américain mais elles peuvent mettre au jour des informations et, dans des cas rares, saisir la justice. Les témoins qu'elles convoquent sont tenus de se présenter sous peine de sanctions pénales et sont invités à prêter serment.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu